Cannes 2021CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Critique
  • Article
  • 5 min

« Boîte Noire » de Yann Gozlan : un thriller paranoïaque haletant

  • Damien Leblanc
  • 2021-09-05

Thriller paranoïaque dans lequel Pierre Niney enquête sur un mystérieux crash d’avion, le quatrième long métrage de Yann Gozlan brille par sa mise en scène enlevée qui mêle son récit classique de machination à des interrogations plus contemporaines.

À la suite du crash dans les Alpes d’un vol Dubaï-Paris, Mathieu (Pierre Niney), technicien au Bureau d’enquêtes et d’analyses pour la sécurité de l’aviation civile, est chargé d’analyser la boîte noire. Celle-ci doit déterminer les causes de l’accident, mais l’affaire se révèle complexe, et Mathieu choisit de mener sa propre investigation. Désireux de réaliser un thriller paranoïaque inspiré du cinéma d’Alan J. Pakula (Les Hommes du président), Yann Gozlan – qui maîtrisait déjà habilement le suspense dans Captifs ou Burn Out – immerge sa caméra dans l’industrie aéronautique française et retranscrit les colossaux enjeux financiers de celle-ci à grand renfort de cadres à cravate et en brouillant les pistes.

Lancé dans une obsessionnelle quête de vérité, le personnage central paraît parfois aveuglé par ses émotions, et le film sait nous faire douter de l’équilibre psychologique de cet antihéros fragilisé par des problèmes de couple mais animé d’une insatiable soif de justice. Malgré quelques éléments narratifs attendus, Boîte noire réussit ainsi une haletante fusion entre récit de conspiration classique et angoisses contemporaines liées à la technologie et à l’automatisation de nos vies.

Boîte noire de Yann Gozlan, StudioCanal (2 h 09), sortie le 8 septembre

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur