Entrer votre recherche

John Cameron Mitchell ne pense pas que du bien de Madonna

Partager

Dans une interview donnée à Indiewire, le réalisateur a évoqué la chanteuse, icône LGBTQ+ incontournable à laquelle il préfère Björk.

Alors que Madonna vient de sortir son dernier album, Madame X, et qu’une série telle que Pose nous rappelle à quel point la reine de la pop américaine trône depuis des décennies en tant qu’icône LGBTQ+ mondiale, le réalisateur John Cameron Mitchell a longuement parlé avec le journal de cette personnalité et du féminisme à Hollywood. « J’apprécie que Madonna ait parlé du sida et des personnes queer, mais il y a aussi eu une forme d’appropriation (…). J’ai le sentiment qu’elle a utilisé tout ça », a-t-il déclaré, regrettant aussi que le combat LGBTQ+ ne soit plus incarné par des femmes fortes telles que Bette Davis, Katharine Hepburn, Mae West, Judy Garland et Marlene Dietrich. Il y dit aussi se méfier de ce qu’il qualifie comme du féminisme « paresseux« : « Une femme avec une arme à feu n’est pas une féministe parce qu’elle tient une arme comme les hommes. C’est un peu comme si on disait: Charlize Theron est féministe parce qu’elle tient une arme à feu dans Mad Max: Fury Road. Non, c’est une tueuse. » Rappelons que John Cameron Mitchell est devenu une figure de proue de la cause LGBTQ+ après avoir réalisé Hedwig and the Angry Inch en 2001, adapté d’un musical de Broadway, dans lequel il mettait en scène une rock star trans vivant à Berlin-Est.

Image: Copyright Patrick Harbron/CBS

Tags:

Vous pourriez aimer

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.