Musicienne et actrice, Soko est ce mois-ci à l’affiche de deux films, La Danseuse de Stéphanie Di Giusto, dans lequel elle interprète la pionnière de la danse moderne Loïe Fuller, et Voir du pays de Delphine et Muriel Coulin, où elle campe une soldate renfrognée qui revient d’une mission en Afghanistan. La comédienne passe à notre règle de trois.


Ton personnage dans La Danseuse en trois mots ?
Artiste, passionnée, vulnérable. Le film montre aussi ce que c’est d’être une femme dans un milieu d’hommes. Stéphanie Di Giusto est venue vers moi parce qu’elle pensait qu’on avait des similarités avec Loïe. Comme elle, qui était scénographe, qui faisait ses lumières et ses costumes, je fais plein de choses : je joue dans des films, je réalise mes clips, je compose et j’écris mes chansons. Pour moi, c’est ça, être artiste : avoir le plaisir de toucher à tout.

Trois films de guerre qui t’ont marquée ?
Disons À armes égales de Ridley Scott, American Sniper de Clint Eastwood et Il faut sauver le soldat Ryan de Steven Spielberg, parce qu’il faut donner des réponses. Mais, en vrai, je déteste les films de guerre et les films violents de manière générale. Ça me rend ouf, je fais des cauchemars quand j’en regarde.

Trois acteurs ou actrices qui t’ont fait fantasmer quand tu étais plus jeune ?
River Phoenix, Leonardo DiCaprio, Winona Ryder.

Tes trois héroïnes de cinéma préférées ?
Camille Claudel jouée par Isabelle Adjani, parce que c’est une artiste dans toute la souffrance que ça comprend ; et c’est une telle histoire d’amour… Annie Hall, par Diane Keaton, parce que j’adore ce personnage et que Woody Allen me fait mourir de rire. Et Sophie dans Le Choix de Sophie d’Alan J. Pakula, parce que la performance de Meryl Streep est dingue, on ne peut pas l’égaler.

Trois cinéastes avec qui tu aimerais dîner ?
Todd Solondz, Jane Campion, Drake Doremus.

Trois films à regarder à trois heure du mat’, une nuit d’insomnie ?
Forrest Gump de Robert Zemeckis, Bright Star de Jane Campion et Will Hunting de Gus Van Sant. C’est l’un de mes films préférés.

Trois rôles que tu serais incapable de jouer ?
Une cannibale, parce que je suis végétalienne, que je ne mange pas de viande et que je ne pourrais jamais le faire, même pour un film. N’importe quel rôle dans un film d’horreur, parce que je suis complètement antiviolence et que je prends trop mes rôles à cœur pour pouvoir jouer quelqu’un qui l’est. Un rôle de star du porno, parce que ce n’est pas vraiment ma carrière et que ça ne m’intéresse pas du tout.


La Danseuse
de Stéphanie Di Giusto (1 h 48)
sortie le 28 septembre