Entrer votre recherche

[PODCAST] Nicolas Maury, invité de « Boomerang » sur France Inter

Partager

L’acteur et réalisateur, invité d’Augustin Trapenard, livre une lecture émue d’un extrait de Manque de Sarah Kane.

En ce moment, on a le plaisir de le retrouver dans la saison 4 de la série Dix Pour Cent, où il campe un irrésistible et hilarant agent artistique, et on le verra dès mercredi dans Garçon Chiffonson premier long-métrage en tant que réalisateur. Mais n’oublions pas que Nicolas Maury est avant tout homme de théâtre. Formé au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique, il renoue ici avec ses premières amours en s’emparant avec brio du texte d’une dramaturge britannique mythique, Sarah Kane, un objet théâtral à la lisière de la poésie, dans laquelle plusieurs voix anonymes exposent leurs états d’âmes.

À LIRE AUSSI: Nicolas Maury : « Dans mon acte de déconstruire des codes, je suis violent »

Le texte est une déclaration d’amour obsessionnelle, parfois étouffante, déployant toute son intensité à travers un registre quotidien, archaïque. Nicolas Maury nous livre de sa voix cristalline une lecture à fleur de peau, à la sensibilité exacerbée, rendant au texte toute son ampleur poétique. Traversé lui-même par les émotions à la fin de la lecture, il ne peut s’empêcher d’ajouter :

« Ça s’adresse à tous les assoiffés et à tous ceux qui aiment comme ça. »

On ne peut s’empêcher de penser à son personnage (et alter-ego?) de Garçon Chiffon, qui semble lui aussi aimer à en perdre la raison.

Le podcast: Nicolas Maury : « Chercher à me rapprocher de toi parce que c’est beau d’apprendre à te connaître »

Copyright Image: Carole Bethuel

Par Cameron Guyot

 

Tags:

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.