Entrer votre recherche

Omar Sy lance un appel pour dénoncer les violences policières en France et soutenir la famille Traoré

Partager

L’acteur français, qui a manifesté fin mai à Los Angeles lors d’une marche en hommage à George Floyd, a lancé dans les colonnes de L’Obs une pétition pour condamner les violences policières en France, et rappeler le lien ténu entre la mort de Floyd et celle d’Adama Traoré, jeune homme noir décédé suite à son interpellation en 2016 dans le Val d’Oise.

C’est selon l’IFOP l’une des personnalités préférées des Français. Autant dire que la tribune d’Omar Sy, intitulée « Réveillons-nous. Ayons le courage de dénoncer les violences policières en France » publiée le 4 juin par Le Nouvel Observateur, est un symbole fort. Alors que le préfet de Paris ou le patron de la police nationale contestent l’idée d’uns racisme systémique dans la police française, l’acteur, s’adressant aux responsables politiques, fait un parallèle entre la mort de George Floyd, Noir américain décédé le 25 mai dernier à Minneapolis après avoir été plaqué au sol par un policier blanc, et la situation dans notre pays, rappelant que « Le nom de George Floyd en charriait bien d’autres en écho dans [s]a tête. Celui d’Adama Traoré, en France. »

À lire aussi : [Entretien] Geoffroy de Lagasnerie : « Sur la police, le cinéma diffuse des imaginaires de droite, s’appuyant sur l’idée de conquête, d’intervention, de la guerre. »

Sa tribune intervient deux jours après la manifestation organisée par le comité La Vérité pour Adama (qui a rassemblé 80 000 manifestants selon le comité mené par la militante antiraciste Assa Traoré, sœur d’Adama, et 20 000 personnes selon la préfecture de police) mardi 2 juin.

À lire aussi : Steve McQueen, David Lynch, John Boyega… les hommages à George Floyd se multiplient

Dans la foulée de cet évènement, plusieurs personnalités liées au monde du cinéma se sont mobilisées : Aïssa Maïga, Camelia Jordana, Marina Foïs, Géraldine Nakache, Adèle Exarchopoulos, Leïla Bekhti, Céline Sciamma ou encore Adèle Haenel. Cette cause est défendue par Omar Sy depuis 2016, et il a tenu à ré-afficher son soutien à la famille Traoré, qui se bat pour la vérité et la justice pour Adama :

Omar Sy : « Pendant quatre ans, cette famille a fait preuve d’une détermination sans relâche, quotidienne, qui n’a d’égale que sa peine infinie. Pendant quatre ans, cette famille a résisté dans une trop grande solitude, face à l’injustice, face à l’inertie de l’institution judiciaire, face à l’indifférence des pouvoirs publics. Elle a vaillamment tenu bon. Mais combien d’autres familles, moins nombreuses, moins épaulées, se sont écroulées sous les coups d’une justice sourde à leurs demandes, bafouant les droits qu’elle est censée représenter ? Rappelons-nous leurs noms : Malik Oussekine, Makomé, Lamine Dieng, Babacar Gueye, Gaye Camara, Ibrahima Bah, Rémi Fraisse, Angelo Garand, Sabri Choubi, Cédric Chouviat, Ali Ziri, Hakim Ajimi, Gabriel… la liste est tristement longue. »

Plus loin, le comédien est revenu sur les comportements racistes de la police et l’urgence d’y mettre fin :

Omar Sy : « George Floyd et Adama Traoré avaient des points communs : ils étaient tous deux noirs, de grande carrure, leurs vies ont basculé dans l’horreur en quelques heures. Pour rien. Je mesure 1,92 m, je suis noir, je leur ressemble. Est-ce qu’il peut m’arriver la même chose qu’à eux demain ? Est-ce que cela risque d’arriver demain à mes enfants ? À vos enfants ? Cette peur sans nom, cette peur injustifiée qui enfle dans nos vies, doit disparaître. »

Au moment où l’on écrit ces lignes, plus de 74 000 personnes ont signé sa pétition sur Change.org.

Image de couverture : Omar Sy à la Berlinale de Berlin, le 28 février 2020. © John MACDOUGALL / AFP

Tags:

Vous pourriez aimer

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.