Entrer votre recherche

Hugh Grant imagine une suite pas très joyeuse à Coup de foudre à Notting Hill

Partager

L’acteur britannique risque de diviser avec cette proposition susceptible de décevoir les aficionados des comédies romantiques pas très réalistes.

L’envie d’errer dans les rayons d’une librairie londonienne, de guetter à travers les rayons le regard de celui qui devrait à tout jamais changer notre existence… C’est l’effet que peut provoquer Coup de foudre à Notting Hillcomédie romantique culte de Roger Michell sortie en 1999, dans lequel Julia Roberts campe Anna Scott, une actrice d’Hollywood qui s’éprend d’un modeste libraire (Hugh Grant). Le rapprochement entre des ces deux mondes sociaux normalement opposés avait fait rêver son public, et le film avait rencontré un large succès en salles (il a engrangé plus de 300 millions de dollars de recette dans le monde, ce qui en fait l’un des films les plus rentables de l’histoire du cinéma britannique). Depuis, les deux acteurs semblent avoir donné à  leurs carrières respectives une impulsion différente, nous laissant imaginer que l’ère des rom-coms mielleuses est pour elle comme pour lui bel et bien révolue.

A LIRE AUSSI: Matthew McConaughey raconte pourquoi il s’est détourné des comédies romantiques

 

On a récemment pu voir Hugh Grant en journaliste corrompu et véreux dans The Gentleman de Guy Richie, ou encore dans la mini-série HBO The Undoing en brillant oncologue abritant en lui une part d’ombre. L’acteur britannique enchaîne les rôles à contre-emploi et semble s’en réjouir. « J’ai récemment joué ces personnages beaucoup plus caractérisés, ce que j’ai apprécié. Et ça a l’air de plutôt bien marcher. Je n’avais pas envie de revenir à une autre version de Hugh Grant. J’avais besoin de trouver un type vraiment spécifique à incarner, pas juste le beau-gosse de service », a-t-il confié à Entertainment WeeklyMais ce revirement n’a pas empêché l’acteur de réfléchir à une suite de son succès de jeunesse Coup de foudre à Notting Hill. 

Comme s’il l’avait pensée à l’aune de son revirement de carrière, cette suite de la comédie romantique devrait montrer les travers d’une relation sans l’embellissement typique de ces œuvres hollywoodiennes. Exit les « happy ending« . Si on veut voir Hugh Grant dans le prochain Notting Hill, le dénouement devra être cynique et sans fard, comme il l’exprime dans un entretien « Q&A » pour HBO pendant la promo de sa nouvelle série The Undoing: « Je voudrais faire le suite d’une de mes comédies romantiques, qui montrerait ce qui s’est passé après la fin des films. Pour vraiment mettre à jour le terrible mensonge qu’elles constituaient. J’aimerais que mon personnage et celui de Julia [Roberts, ndlr] vivent un immonde divorce. Avec des avocats hors de prix, les enfants impliqués dans cette guerre émotionnelle, et surtout : des torrents de larme. Qu’ils soient détruits psychologiquement pour toujours. J’adorerais faire ce film ». 

Si un tel projet ne verra probablement pas le jour, on peut imaginer Julia Roberts reprendre son rôle d’Anna Scott version rough, elle qui exprimait, dans cet article du Cinema Blend, ne plus vouloir jouer dans les comédies romantiques alors qu’elle a acquis une trop grande expérience de la vie.

Copyright image: DR

Par Cameron Guyot

 

Tags:

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.