Entrer votre recherche

En vidéo : le ralenti chez Wong Kar-wai

Partager

Comme le suggère cette vidéo, peu de cinéastes maîtrisent le ralenti comme Wong Kar-wai. Le réalisateur hongkongais a beaucoup beaucoup utilisé la slow motion (et notamment la technique « step printing« , répétition des cadres qui donne un effet optique très particulier), surtout dans ses films Chungking Express (1994), Happy Together (1997) et In the Mood for Love (2000). Dans la plupart des cas, Wong l’utilise pour accentuer un état second, amoureux, qui teint chaque rencontre et chaque adieu d’une texture nostalgique.

En cadeau, on vous laisse une vidéo d’un autre cinéaste qui lui aussi a exploré le ralenti, bien que d’un façon très, très, très différente.

https://vimeo.com/264644541

[emoji]😍[/emoji]

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.