Tapez pour chercher

culturehome

CONCERT : Snoh Aalegra à La Gaîté Lyrique

Partager

Snoh Aalegra n’a pas forcément le CV type d’une chanteuse R&B. Cette fille d’Iraniens a grandi à 78 km à l’ouest de Stockholm, dans la ville d’Enköping, en Suède. Le cœur de la Scandinave pulse très tôt pour l’Amérique, le groove d’Aretha Franklin et de Stevie Wonder, les exploits vocaux de Whitney Houston et de Mariah Carey. De ces deux dernières, elle retiendra plus la technique de pointe que l’aura de star. Un côté sérieux et humble de bonne élève qui peut expliquer les faux départs de sa carrière, amorcée précocement en major, d’abord avec Sony alors qu’elle n’est âgée que de 13 ans (deal rapidement avorté), puis avec Universal en 2009 sous le pseudonyme de Sheri (sans le retentissement escompté), pour finalement redémarrer sous son vrai nom, en major puis en indé. Elle ne tarde pas à trouver la reconnaissance en la personne de Prince, qui la prend sous sa coupe jusqu’à sa mort en 2016, puis d’un autre prestigieux mentor, No I.D. Signée sur le label du producteur de Chicago (Common, Alicia Keys…), Snoh peut enfin voler de ses propres ailes. En résulte un exquis diptyque (l’EP Don’t Explain, 2016 et l’album Feels, 2017) dans lequel la Suédoise emmitoufle la soul vintage et pétaradante d’Amy Winehouse dans le trip-hop pluvieux et cinématographique de Portishead. Élaguant les rutilants arrangements cuivrés à la James Bond sur son nouvel album – Ugh, Those Feels Again, Snoh ajoute de fragiles boucles de piano, flirte avec le son hivernal de Toronto. Plus suave et charismatique que jamais.

Le 20 septembre à La Gaîté Lyrique

A voir aussi

Musica Dispersa : 22 septembre aux Nautes

La terreur Beatrix Weapons, le duo post-indus Amas, Gaël Segalen et son danceable field recording, le drone en eaux troubles de Marlo Eggplant, l’éco-ambient d’Afasia Yuri ou la noise techno n’ bass de xname… sacrée bonne pioche ! La plate-forme spécialiste ès musiques expérimentales Musica Dispersa convie une quinzaine de compositrices audacieuses de tous bords pour une nuit ultra pointue, aussi bruyante qu’hypnotisante.

Catherine Ringer : les 27, 28 et 29 septembre à la Philarmonie de Paris

Le duo formé par Catherine Ringer et feu Fred Chichin, âmes sensiblement folles du pop-rock français, aurait eu 40 ans cette année. Le label Because réédite donc l’intégrale de leur œuvre, et l’exubérante chanteuse ravive l’esprit des Rita lors d’un week-end enjoué, entre carte blanche (avec Minuit, Lulu Van Trapp, Fat White Family) et plaisir non coupable d’entonner encore leurs plus beaux tubes bariolés.