Entrer votre recherche

[SUPERCUT] Jean-Luc Godard et les années 1960 : Pièces détachées

Partager

À l’occasion de la rétrospective que la Cinémathèque Française lui consacre jusqu’au 1er mars,  on s’est replongés dans la filmo de Godard, et plus particulièrement la période grisante des sixties. Peu avant les événements de Mai 1968, son cinéma a su refléter les profondes mutations sociétales à travers une reconfiguration du mobilier : avant de filmer l’extérieur sauvage des routes de campagne dans Week-end (1967), Godard se réappropriait l’intérieur des apparts, teintait d’éclats de couleurs les murs d’un blanc immaculé… – tel un présage de la fougueuse révolte de la jeunesse qui se préparait à secouer Paris.  Et si on faisait un petit tour du proprio ? On vous prévient, ça va tacher.

Tags:

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.