Tapez pour chercher

Cinéma Homepage iNTERVIEW Règle de trois

Ramzy Bédia, quel cinéphile es-tu ?: « Je suis absolument fou de Dr House – pour son cynisme, son ironie, qui laissent croire qu’il est un salaud alors que c’est un brave type »

Partager

Dans le troublant Terminal Sud de Rabah Ameur-Zaïmeche, une fiction ambitieuse dans laquelle un pays (qui n’est jamais nommé, mais qui ressemble beaucoup à la France) se trouve gouverné par une milice militaire à l’idéologie obscure, il campe un médecin aux prises avec cette société orwellienne et s’éloigne du registre comique qu’on lui a connu quand il formait un tandem avec Éric Judor. On a soumis Ramzy Bedia à notre questionnaire cinéphile.

3 films de fin du monde à voir et revoir?

Les Fils de l’homme. L’humanité ne génère plus d’enfants, et, alors qu’on pourrait penser que c’est un moindre mal (c’est assez doux, finalement, comme extinction), ça rend les gens totalement fous. Pareil dans Mad Max. Tu comprends que, lorsque ça tournera au vinaigre, seuls les plus cinglés s’en sortiront. Et je sais pas pourquoi, mais je pense aussi à The Truman Show. Peut-être parce que le héros y expérimente une sensation pire que celle de disparaître : celle de n’avoir jamais existé.

3 cinéastes que tu ressusciterais pour qu’ils t’embauchent?

Yves Robert, peu importe le rôle, peu importe le film. Après, par curiosité, je n’aurais rien contre une petite expérience avec Alfred Hitchcock. Dans Sueurs froides par exemple – en plus, j’ai vraiment la phobie du vide, donc je pense que j’aurais mieux joué le truc que James Stewart. Enfin, John Ford ou un autre grand réalisateur de western classique. Juste pour faire plaisir à mon père, avec qui je regardais ce genre de films à la télé quand j’étais môme. S’il était vivant, je sais qu’il en aurait rien eu à faire de ma carrière – mais si j’avais joué dans un western classique, je n’ose imaginer sa fierté.

3 médecins de fiction à conseiller à tout le monde?

Je suis absolument fou de Dr House – pour son cynisme, son ironie, qui laissent croire qu’il est un salaud alors que c’est un brave type qui souffre juste de la solitude des génies. Un autre solitaire : Doctor Strange, mon super-héros préféré de jeunesse, à une époque où tout le monde n’en avait que pour Batman ou Superman. Et le dernier, que je consulte régulièrement, c’est Dr. Dre. Je ne sais pas si ses diplômes sont en règle, mais je me prescris sa musique quand je manque d’énergie.

3 films de Ramzy Bedia qui te font encore mourir de rire.

Ce qui me fait rire au cinéma, c’est l’absurde. Parce que l’absurde ne vieillit pas : c’est intemporel, indémodable. Raison pour laquelle avec Éric on s’est toujours efforcés de ne pas se complaire dans l’humour à punchlines. Steak, par exemple, je pense que ce sera toujours aussi drôle dans dix ans, vingt ans. C’est ma grande fierté. La Tour Montparnasse infernale aussi, je ne l’oublierai jamais, parce que c’était notre vrai baptême de cinéma et qu’on a tout fait pour qu’il nous ressemble. Après, contrairement à ce qu’on peut penser, je n’arrive pas trop à rigoler de mes blagues ou de mes films. Enfin, il y a une exception : Halal police d’État. Quand je retombe par hasard dessus, je me marre toujours.

Terminal Sud de Rabah Ameur-Zaïmeche, Potemkine Films (1 h 36), sortie le 20 novembre

Image : Terminal Sud de Rabah Ameur-Zaïmeche – Copyright Potemkine Films

https://www.youtube.com/results?search_query=terminal+sud+bande+annonce
Tags: