Entrer votre recherche

Mostra de Venise 2020 : on a vu « La Voix humaine » de Pedro Almodóvar, notre critique

Partager

Présenté en séance spéciale à la Mostra de Venise, où Tilda Swinton s’est vue attribuer un Lion d’or honorifique, le nouvel opus d’Almodóvar est un extravagant condensé de son œuvre.

Si l’annonce d’une adaptation de la pièce de Jean Cocteau par Almodóvar n’était pas une surprise, lui qui s’en est inspiré pour Femmes au bord de la crise de nerfs (1988), celle d’un film en anglais et avec la singulière Tilda Swinton avait de quoi dérouter. À la vue du résultat, tout juste présenté à la Mostra de Venise, il ne fait pourtant aucun doute que ces deux excentriques étaient destinés à se croiser. S’il évoque la rupture d’une femme avec son amant par téléphone, La Voix humaine a tout de la déclaration d’amour d’un cinéaste à une actrice qu’il a rêvé de filmer.

Après avoir recréé son propre appartement pour Douleur et Gloire, Almodóvar va plus loin pour sa nouvelle muse, actrice-caméléon par excellence, l’invitant à se fondre seule dans une réplique miniature de son univers : ses costumes flamboyants, ses objets d’art insolites, ses tons vifs sont contenus dans un décor de studio dont il assume l’artifice jusqu’au bout. Trente minutes d’agonie sentimentale suffisent pour renouer avec la causticité du cinéaste, de son amour du mélo à son penchant pour le sadisme, citant ses films – notamment La Loi du désir, où l’on voyait Carmen Maura interpréter la pièce au théâtre – et revisitant une garde-robe faite de tenues carmin, vestes de cuir et strass en tous genres dans un collage destroy. À sa mise en scène, d’une sensualité toujours très tactile, il oppose l’allure éthérée d’une Tilda Swinton parcourant le film de sa grâce androgyne, achevant de nous convaincre que cette interprétation de La Voix humaine illustre à merveille la rencontre du feu et de la glace.

À lire aussi : Pedro Almodóvar retrouve Penélope Cruz pour son prochain film

 

Tags:

Vous pourriez aimer

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.