Entrer votre recherche

La nouvelle: Lise Leplat Prudhomme

Partager

Surprise. Alors que sa Jeanne d’Arc était déjà ado (sous les traits de Jeanne Voisin) à la fin de sa comédie musicale démente Jeannette. L’enfance de Jeanne d’Arc (2017), Bruno Dumont a rajeuni l’apparence de la guerrière dans Jeanne, suite plus solennelle, mais tout aussi envoûtante. Du haut de ses 11 ans, Lise Leplat Prudhomme, qui jouait celle-ci à l’âge de 8 ans dans la première partie de Jeannette, prête sa bouille espiègle et déterminée à la combattante, pourtant censée avoir autour de 19 ans en 1429 quand s’ouvre son procès pour sorcellerie à Rouen. «Ce film-là est plus émouvant que le premier, vu que c’est la guerre de Cent Ans, tout ça. Voir une petite fille lors d’un procès, c’est pas commun. J’aime bien Jeanne, parce qu’elle s’affirme.» La Pas-de-Calaisienne, qui maîtrise les longues tirades avec un aplomb étonnant pour son âge, aimerait continuer à faire du cinéma. «Mais je n’en parle pas trop à l’école, car je n’ai pas envie qu’on m’aime juste parce que j’ai fait des films.» En septembre, elle passe donc en sixième tout en portant l’armure. Voilà une rentrée chargée.

Jeanne de Bruno Dumont, Les Films du Losange (2h18), sortie le 11 septembre
Photographie: Christophe Geyres
Image: Les Films du Losange

Tags:

Vous pourriez aimer

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.