Entrer votre recherche

Kenneth Anger et Brian Butler s’associent pour une performance sonore et visuelle psyché

Partager

Le héros de l’underground américain donnera une représentation de ce show ritualiste imaginé avec le musicien Brian Butler.

Rencontrer Kenneth Anger (Fireworks, Lucifer Rising…), ça doit être un peu comme serrer la main à Lucifer. Le cinéaste underground a toujours affectionné l’occultisme et le surréalisme – il nous en avait pas mal parlé lors d’une interview en 2015 . Alors si les messes noires et la sorcellerie vous attirent un peu, il faut faire un tour à Los Angeles, où Kenneth Anger, du haut de ses 92 ans, donnera le 21 septembre prochain une performance intitulée Technicolor Skull au Regent Theatre. Donné à l’occasion de l’équinoxe d’automne -cet instant un peu magique où le soleil passe au zénith de l’équateur– ce spectacle a été pensé en collaboration avec l’écrivain et musicien Brian Butler.

Grâce à Vice, qui a assisté à une représentation de ce show ritualiste en 2016, on peut un peu mieux s’imaginer le ton de cette performance hors-norme: « Ce numéro de Kenneth Anger et Brian Butler utilise des guitares, un thérémine [un très vieil instrument de musique électronique, nrdl] et un système de sonorisation de 60 000 watts, combinés avec des éléments visuels et une mise en scène, pour plonger le public dans une sorte de cauchemar extatique ».

Une sorte de voyage temporel composé de lumières et de sons hypnotiques, au cours duquel sont aussi projetés Invocation of My Demon Brother, Lucifer Rising et Scorpio Rising, trois films-phares de Kenneth Anger qu’il faut absolument revoir pour leurs faculté à mettre en transe – tout ça fleure bon le LSD -, et leur mélange entre irrévérence et incantations mystiques. En prime, ces deux artistes visionnaires discuteront aussi sur les forces occultes qui traversent leur art. Une performance que beaucoup d’entre nous ne pourront pas voir, alors on se console avec cet extrait d’une captation du spectacle qui en dit déjà long sur cette expérience immersive guidée par le dérèglement des sens.

Image : Inauguration Of The Pleasure Dome de Kenneth Anger / Potemkine films

Tags:

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.