Entrer votre recherche

François Ozon prépare « Tout s’est bien passé » avec Sophie Marceau

Partager

Ce drame sera inspiré du récit de vie bouleversant et pudique d’Emmanuèle Bernheim, Tout s’est bien passé. La romancière y racontait comment elle avait aidé son père à mourir.

Charlotte Rampling en autrice anglaise fascinée par le meurtre dans Swimming Pool, Catherine Deneuve en femme au foyer sur la voie de l’émancipation dans Potiche – sans oublier le récit choral de Huit Femmes, et les trajectoires croisées, solidaires, de ses héros dans Grâce à Dieu… François Ozon semble souvent tomber amoureux de ses personnages, qu’il s’applique à décrire avec une palette de nuances saisissante. C’est pourquoi on a hâte de découvrir ce que donnera sa première collaboration avec Sophie Marceau qui, d’après Satellifax, tiendra le rôle principal d’un de ses prochains films intitulé Tout s’est bien passé. À noter quel’actrice a refusé quatre fois de travailler avec François Ozon, qui lui avait notamment proposé un rôle dans Potiche. 

Il s’agira d’une adaptation du récit d’Emmanuèle Bernheim – qui a notamment co-écrit le scénario de Vendredi avec Claire Denis et celui de 5×2 de François Ozon – dans laquelle elle racontait avec une grande lucidité, mais aussi une angoisse palpable, la fin de vie de son père. Après un accident vasculaire cérébral, ce dernier avait demandé à sa fille de l’aider à mourir, en se rendant en Suisse. Ni condamnation ni plaidoyer pour l’euthanasie, ce cri du coeur était surtout l’occasion d’ausculter ses souvenirs d’enfance enfouis.

À LIRE AUSSI >> Notre interview de François Ozon pour Frantz 

Souvenez-vous : Alain Cavalier, ami de longue date d’Emmanuèle Bernheim, devait adapter avec son aide l’histoire de la romancière, avant qu’elle décède en 2017 des suites d’un cancer. Pour prolonger la mémoire de ce projet avorté et continuer à faire vivre à travers les images la présence de son amie, Cavalier avait réalisé en 2019 Être vivant et le savoirun documentaire poignant sur le deuil et le grand vide intérieur qu’il noue en chacun. Si les détails du scénario n’ont pas été communiqués, on présage que cette adaptation sera bien une fiction -François Ozon étant un conteur romanesque hors-pair. André Dussollier est aussi annoncé au casting (campera-t-il le rôle du père d’Emmanuèle ?), ainsi que Laetitia Clément, révélée dans le lumineux Luna en 2017.

Avant de de se lancer dans ce projet audacieux, rappelons que François Ozon reviendra à ses amours d’enfance avec un film plus autobiographique, inspiré de sa jeunesse : il s’agit d’Été 85, l’histoire d’Alex, un ado de 16 ans qui se révèle à lui-même lors de vacances dans une station-balnéaire normande dans les années 1980. Il y sera question de mort, de questions existentielles, mais aussi de bain de soleil en bateau – un étrange mélange de sentiments qui rappellera sans doute à chacun la complexité du cinéma de François Ozon.

À LIRE AUSSI >> Notre interview de François Ozon pour Grâce à Dieu 

Tags:

Vous pourriez aimer

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.