Entrer votre recherche

En exclu : on a vu « Colette mon amour », un docu passionnant qui explore l’emblématique concept-store parisien

Partager

Dans ce documentaire riche d’archives, le photographe et réalisateur Hugues Lawson-Body retrace, avec un regard amoureux et attentif, les six derniers mois d’existence de ce concept-store légendaire, haut lieu parisien de la culture avant-gardiste. 

12 juillet 2017 : après vingt ans de vie frénétique, le magasin Colette ferme ses portes en raison de la retraite de sa propriétaire Colette Rousseau. Sur les réseaux, l’annonce fait l’effet d’un séisme. D’où vient cette émotion collective spontanée ? Comment expliquer l’attachement du public à cette institution, à la fois temple de la consommation et lieu d’effervescence artistique ? Six mois avant sa fermeture, Hugues Lawson-Body a posé sa caméra dans les coulisses de cette fabrique du rêve moins superficielle qu’il n’y paraît, où se côtoyaient sans hiérarchie gadgets accessibles comme produits de luxe. Construit comme une flânerie temporelle à travers les moments charnières de la boutique (la collaboration avec Hermès en 2010, la gamme de sneakers imaginée avec New Balance en 2006) le documentaire met en lumière le caractère révolutionnaire et démocratique de ce lieu de melting-pot culturel qui a hébergé l’écrivain Haruki Murakami, l’artiste street Futura, ou encore le rappeur Drake. De ce kaléidoscope de témoignages (notamment ceux Kanye West, Virgile Abloh, Ronnie Feig), on retiendra cette maxime de Pharrell Williams qui résume à merveille l’esprit précurseur de Colette auquel le film rend hommage : « Si tu veux acheter l’avenir, c’est ici qu’il faut venir. » LÉA ANDRÉ-SARREAU 

Le film sera projeté tous les jours du 26 février au 1er mars à 18h au mk2 Beaubourg. La billetterie est disponible juste ici.
Image: Capture d’écran Youtube

 

Tags:

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.