Entrer votre recherche

[CRITIQUE] « Nous, les chiens » de Oh Sung-yoon et Lee Choon-Baek, un beau récit d’apprentissage

Partager

Ce film d’animation sud-coréen brille par sa grande richesse thématique, faisant le portrait croisé d’une multitude de chiens aussi caractériels qu’attachants et nous menant sans cesse sur des sentiers inattendus.

Lorsque Moong-chi, jeune chien téméraire, est lâchement abandonné par son maître en pleine nature, il croise la route d’une meute errante qui rêve de liberté… S’il est rythmé comme un grand film d’aventure rocambolesque, Nous, les chiens est aussi un beau récit d’apprentissage qui, l’air de rien, aborde finement les thèmes du racisme et de l’écologie. Pas seulement destiné aux enfants, on y retrouve le mélange des genres cher aux plus célèbres productions sud-coréennes (comme les films de Bong Joon-ho Okja et Le Transperceneige) et une tension savamment orchestrée, le tout servi par un dessin élégant aux tons pastel. Qu’on ne s’y trompe pas, le monde tel qu’il est décrit par son duo d’auteurs est impitoyable mais, plus humaine que les humains eux-mêmes, cette bande de chiens sauvages se fondra progressivement en une entité solidaire envers et contre tout, tirant sa force d’un lien d’amitié insécable ; un pour tous, tous pour un ! • DAVID EZAN

: de Oh Sung-yoon et Lee Choon-baek
Les Bookmakers / The Jokers (1 h 42),
sortie le 22 juin

Tags:

Vous pourriez aimer

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.