Entrer votre recherche

CLIP — « Allongé sur le sable », le nouveau trip surréaliste de Perez

Partager

Le nouveau clip dément et magnétique du musicien Perez, réalisé par son ami Greg Vezon, se savoure comme un court aux accents surréalistes. 

Le décor est simple, basique : au second plan, la mer, dont les vagues vont et viennent. Contre-carrant leur caractère apaisant, le visage déformé de Perez (un oeil qui frétille et louche quand l’autre est stable, un nez et des yeux comme siphonnés, une ondulation étrange des traits, un grossissement de ses pupilles noires qui semblent prêtes à imploser) perturbe ce tableau idyllique. Au son d’une techno de plus en plus brute et bétonnée, de paroles incantatoires traversées de noirceur, la caméra, suivant le rythme de l’eau, approche, recule, s’éloigne à nouveau pour capturer, sous une lumière bleutée et blafarde, les traits monstrueux et sombres du musicien. 

Réalisé par son ami Greg Vezon, graphiste et producteur (sous le pseudo de « Volcan ») — qui avait déjà signé celui, merveilleusement bizarroïde, de Nevada —, le clip emprunte beaucoup aux expérimentations surréalistes. On songe au kaléidoscope d’yeux globuleux se mouvant dans le cadre délirant de Hans Richter dans Filmstudie (1928), à certains dessins de Dali, mais aussi à Elephant Man de Lynch (1980). Mais il évoque aussi des outils contemporains (surtout à PhotoBooth et sa palette d’effets, terrain de jeu préféré des fanas de dysmorphie). Ce qui donne au tout un côté à la fois bien angoissant, terriblement fascinant et très parlant quand on pense à notre époque, avide de nouveaux souffles esthétiques, de transformations et, parfois, de destruction. Perez, nouvel apôtre de l’Apocalypse ?

Le dernier album du musicien, « SUREX » (dont est issu « Allongé sur le sable ») est à découvrir de toute urgence. Plus d’infos sur son site

À LIRE AUSSI : Perez, quel cinéphile es-tu ?

Tags:

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.