Entrer votre recherche

A voir: Paul Thomas Anderson signe le clip délicat de « Hallelujah » du groupe Haim

Partager

Le réalisateur d’Inherent Vice et de Phantom Thread signe un clip épuré sur les liens de sororité.

Paul Thomas Anderson est un grand mélomane qui aime signer les clips de ses amis – sa mélancolie infuse dans Daydreaming de Radiohead, son goût pour le kitsch et la colorimétrie excessive est au cœur de Divers de Joanna Newson. Mais sa collaboration avec le groupe américain Haim est carrément fusionnelle, au point que le réalisateur est presque devenu le quatrième membre de cette sororité qui cultive les grooves RnB comme une seconde nature.

Après deux tubes bien punchy et énervés, Summer Girl et Now I am In It, place à la douceur. Hallelujah est une ballade introspective rythmée par des riffs de guitare sèche sur lesquels viennent se déposer des chœurs fébriles. Dans les coulisses d’un théâtre désert, les trois sœurs se croisent, se séparent, dans une sorte de chorégraphie qui finit toujours par les réunir.

Sur Instagram, le groupe a développé le concept du projet: « C’est une chanson sur la famille, l’amour, la perte et la prise de conscience de ces valeurs (…) mais aussi une façon de réfléchir à ce qui serait différent si ces gens n’étaient pas là « . Une relation fusionnelle que Paul Thomas Anderson a choisi de figurer à l’écran grâce à des effets surnaturels -notamment dans ce plan où deux des sœurs lévitent ensemble au-dessus d’une chaise, comme si leurs esprits fusionnaient.

Image: Capture d’écran

Tags:

Vous pourriez aimer

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.