Festival de CannesCinémaCultureGEn.ALe magazine
  • News
  • Article
  • 3 min

Xavier Dolan, Michael Haneke, les frères Taviani : mk2 Curiosity fait son Cannes

  • Jules Brussel
  • 2022-05-16

Pour sa 75 édition, le Festival de Cannes prend ses quartiers du 19 mai au 2 juin sur mk2 Curiosity. À travers une sélection de films, de bonus et de surprises, partez pour un voyage sans précédent dans l’histoire du plus prestigieux des rendez-vous cinéphiles.

Les années 1960 marquent l’ouverture du Festival de Cannes aux formes nouvelles avec notamment, en 1962, la création de la Semaine internationale de la critique. En 1968, Miloš Forman est en sélection officielle avec une satire de la bureaucratie, Au feu, les pompiers !, mais l’édition est interrompue alors que les manifestations étudiantes prennent de l’ampleur. Les années 1970 confirment la volonté du Festival de se faire le relais des contre-cultures. En 1977, le sacre de Padre padrone des frères Taviani, qui adapte l’histoire vraie d’un berger coupé du monde par son père, est source de controverse.

Festival de Cannes 2022 : la liste des films sélectionnés en compétition

Lire l'article

Padre Padrone (c) DR

Parallèlement, le Festival démontre son impact géopolitique et inaugure la tradition des films surprises de la sélection en récompensant L’Homme de marbre du Polonais Andrzej Wajda. Dans les années 1980, le Festival continue de soutenir la liberté d’expression avec une Palme d’or pour Yol de Yılmaz Güney (une édition fructueuse pour son producteur Marin Karmitz, dont douze films sont en sélection en 1982). Le réalisateur doit se cacher après une demande d’extradition par la Turquie. Également produit par Marin Kar­mitz, Mourir à trente ans de Romain Goupil reçoit la Caméra d’or, Prix du meilleur premier long métrage, en 1982. Au début de la décennie 1990, Mazeppa de Bartabas reçoit le Prix de la commission supérieure technique pour son travail sonore.

Juste la fin du monde (c) Shayne Laverdière

En 1997, Wim Wenders est pour la septième fois sélectionné en Compétition officielle, avec son thriller interrogeant le pouvoir des images The End of Violence. Au tournant du XXIe siècle, le Festival fait plus de place aux jeunes, avec deux nouveaux dispositifs : la Cinéfondation et la Résidence. Pour Michael Haneke, c’est la décennie de la consécration, avec quatre films sélectionnés, dont trois sont primés : La Pianiste, Caché et Le Ruban blanc, Palme d’or en 2009. Le réalisateur autrichien y déploie une réflexion sur l’absurdité de la violence dans nos sociétés contemporaines.

En 2012, Xavier Dolan reçoit la Queer Palm, créée deux ans plus tôt, pour Laurence Anyways. La même année, Like Someone in Love, dernier long métrage d’Abbas Kiarostami, compte neuf nominations. Marin Karmitz, qui a produit le film, raconte qu’il a notamment dû vendre une œuvre d’Yves Klein pour le financer. Ces six décennies de cinéma engagé sont à découvrir à travers des raretés sur mk2 Curiosity.

rendez-vous sur www.mk2curiosity.com du 19 mai au 2 juin

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur