Festival de Venise 2022CinémaCultureLe magazine
  • News
  • Article
  • 2 min

Vincent Maël Cardona prépare une série avec Olivier Gourmet et Panayotis Pascot

  • Trois Couleurs
  • 2022-08-19

Ce thriller familial prendra pour décor les docks de la ville portuaire du Havre.

Direction la Normandie pour le jeune cinéaste Vincent Maël Cardona. Après Les Magnétiques (2021), auréolé du César du meilleur premier film, le réalisateur pose sa caméra au Havre pour tourner la série De Grâce, écrite par Maxime Crupaux et Baptiste Fillon. Entre drame familial et thriller, la série s'ancrera dans l'univers des dockers de la ville du Havre.

« Les Magnétiques » : dans le juke-box des eighties

Lire la critique

Dans un communiqué officiel, Arte, qui coproduit la série, a dévoilé le synopsis tentaculaire de ce programme qui promet d'exploiter le décor inquiétant, chargé d'histoire, de cette ville portuaire :

« Pierre Leprieur (Olivier Gourmet) est né au Havre, avec du pétrole et du sel dans le sang. Homme de tous les combats, il est devenu par son engament politique et syndical une figure respectée parmi les dockers. Mais le soir de ses 60 ans, alors que ses proches sont réunis pour son anniversaire, tout s’effondre. Son fils cadet, Simon (Panayotis Pascot) est arrêté au volant d’une voiture que son frère Jean (Pierre Lottin), concessionnaire, lui a prêtée pour la soirée. Un kilo de cocaïne est retrouvé dans le chassis. Simon et Jean se retrouvent en garde à vue. Pierre demande à sa fille Emma (Margot Bancilhon), avocate pénaliste, de défendre ses frères, tandis que lui, persuadé qu’il est la cible d’un complot, tente de découvrir les responsables. Mais la vérité est dangereuse et brutale. Derrière un trafic tentaculaire, une ville maudite par son port, la famille Leprieur va affronter ses secrets et sa propre malédiction. Une seule chose pourrait encore les sauver… la Grâce. »

Au casting, on retrouvera Olivier Gourmet, Margot Bancilhon (Five), Panayotis Pascot (Mon chien stupide), Pierre Lottin (Notre-Dame brûle), Astrid Whettnall (Baron noir), Philippe Rebbot (L'amour flou) et le rappeur Gringe. Avec son premier coup d'essai Les Magnétiques, Vincent Maël Cardona a imposé un style romantique et décalé, en décrivant sans nostalgie mièvre l'essor des radios clandestines dans les années 1980. Son talent pour la reconstitution et les ambiances feutrées devrait encore une fois faire mouche ici, même si on imagine une veine plus sombre. La date de diffusion n'est pas encore annoncée.

Panayotis Pascot, quel cinéphile es-tu ?

Lire l'article

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur