Festival de Venise 2022CinémaCultureLe magazine
  • News
  • Article
  • 2 min

Participez à un atelier dans la jungle péruvienne avec Apichatpong Weerasethakul

  • Cannelle Anglade
  • 2022-03-25

Les candidats ont jusqu’au 26 avril pour déposer leur dossier et espérer s’envoler vers la réserve naturelle de Tambopata en compagnie du réalisateur, pour tourner un court-métrage.

Sous la tutelle du cinéaste thaïlandais (Oncle Boonmee, Cemetery of Splendor), devenu l’un des regards les plus singuliers et acclamés du cinéma contemporain, l’atelier « Filmer l’Amazonie » se déroulera du 18 au 28 juin pour les chanceux dont les profils seront retenus. Apichatpong Weerasethakul – prix du jury à Cannes pour Memoria en 2021 - y guidera, pendant dix jours, cinquante réalisateurs créatifs venus des quatre coins du globe. Chacun concrétisera un projet de court-métrage dans un environnement nouveau, parfaitement dépaysant pour concevoir une œuvre hors du commun.

Suivant une méthode imaginée par le pionnier iranien Abbas Kiarostami, repris ensuite par l’explosif cinéaste allemand Werner Herzog, Weerasethakul immergera ses élèves dans un contexte bien précis, pensé par la team de PlayLab Film, et les encouragera à profiter de leur proximité avec les autres apprentis cinéastes. Il explique : « Je considère toujours un film comme un corps. Ce que l'on veut faire en tant que cinéaste avec toutes les parties - avec cette collection d'images et de sons qui composent un film, qui sont ses organes - c'est donner vie à ce corps, le transformer en un organisme vivant. »

Apichatpong Weerasethakul : « Pour moi, la caméra est un animal »

Lire l'entretien

Logés au cœur de la jungle amazonienne, dans les locaux de la station de terrain pour guides Inkaterra - qui regroupe un centre de recherche, un laboratoire pour la biodiversité où les scientifiques étudient la faune et la flore péruvienne - les participants auront l’opportunité de se fondre dans ce décor que Weerasethakul connaît bien, puisqu'il a souvent sublimé la forêt vierge et convoqué ses esprits dans ses films.

« Memoria » : en terre inconnue

Lire la critique

Attention, la date limite de candidature est le 26 avril, une liste des retenus sera publiée le 6 mai. Alors si le cœur vous dit d’aller poser votre caméra dans la végétation intense du Pérou, l'appel est lancé !

Apichatpong Weerasethakul imagine l’avenir du cinéma dans un essai

Lire l'article

Image: Oncle Boonmee (celui qui se souvient de ses vies antérieures) © Pyramide Distribution

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur