CinémaCultureLe magazine
  • News
  • Article
  • 3 min

À voir sur mk2 Curiosity : « The Great Buddah+ » de Huang Hsin-yao

  • Trois Couleurs
  • 2022-10-20

Dans le cadre d'un cycle dédié à l'avant-garde taïwanaise, mk2 Curiosity vous propose, en collaboration avec TAICCA, de découvrir cette satire, sur laquelle plane un esprit hitchcockien.

mk2 curiosity

Découvrez la plateforme

Imaginez Fenêtre sur cour d'Hitchcock, à l'ère du numérique et depuis Taïwan. The Great Buddah+ de Huang Hsin-yao est de cette trempe, avec un humour noir bien mis en évidence. Pickle est gardien de nuit dans une usine de fabrication de statues en bronze. Son collègue, Belly Bottom, collecte et recycle des ordures pendant la journée. Leur passion ? Se retrouver la nuit pour manger des nouilles et mater de vieux magazines porno. Le jour où la télévision tombe en panne, ils se rabattent sur les vidéos que le patron de Pickle enregistre tous les jours via les dashcams - des petites caméras - posés sur sa voiture, et découvrent un adultère...

En octobre, mk2 met un coup de projecteur sur le cinéma taïwanais

Lire l'article

Derrière le portrait de ces deux losers, boulimiques d'images obscènes, Huang Hsin-yao radiographie les dérives d'un Taïwan qui a transformé le plaisir en marchandise. En témoignent les longs plans fixes où il filme, sans détourner les yeux, les chefs d'entreprise cupides dans leurs frasques avec des escort-girls, au milieu de piscines indécentes. Ces tableaux satiriques sont complétés par un dispositif méta, qui fait s'écrouler le quatrième mur : dès le générique, le réalisateur s'adresse en voix-off au spectateur, à la fois ironique et blasé, pour présenter ses personnages, renforçant l'esprit malicieux de l'ensemble, et raillant l'omniprésence de la religion ou encore la corruption qui sévit à Taïwan.

En octobre, mk2 met un coup de projecteur sur le cinéma taïwanais

Lire l'article

Le dispositif original de la mise en scène, qui consiste à laisser hors champ les actions qui se déroulent dans l'habitacle de la voiture, questionne à la fois le voyeurisme des personnages et celui du spectateur, jouant sur sa frustration et son impatience. Dans cette farce qui avance sur le fil en rasoir entre grotesque et tragique, Huang Hsin-yao convoque aussi le spectre de Brian De Palma et son thriller Blow Out, pour nous rappeler qu'au cinéma comme dans la vie, l'invisible et la suggestion sont le terreau des meilleures fictions.

Pour voir le film gratuitement, cliquez ici.

LES AUTRES FILMS DE LA PROGRAMMATION :

Night bus de Joe Hsieh (20 minutes, Drame, Taïwan, 2019)

Last year when the train passed de Huang Pang-Chuan (18 minutes, Drame, Taïwan, 2018)

Babes' Not Alone de Lee Yi-shan (30 minutes, Drame, Taïwan, 2016)

The glamorous boys of Tang de Su Hui-yu (15 minutes, Drame, Taïwan, 2018)

Return de Huang Pang-Chuan (20 minutes, Drame, Taïwan, 2017)

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur