Cannes 2021CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Article
  • 5 min

Terrence Malick invité par le Vatican pour parler de son prochain film sur Jésus

  • Léa André-Sarreau
  • 2019-12-05

Le montage de ce film inspiré du Nouveau Testament devrait être fini d’ici un an.

Ce n’est un secret pour personne : Terrence Malick n’est pas très loquace. Ayant signé dix films en 46 ans de carrière, le cinéaste n’a par ailleurs jamais joué le jeu des tournées de promotion, évitant de s’épancher en interview et préférant sa table de montage aux feux des projecteurs. C’est à peine s’il s’est pointé lors de la première d’Une Vie cachée au dernier Festival de Cannes – la preuve avec cette photo qui donne un aperçu de sa grande timidité. Par contre, le Vatican est un peu sa deuxième maison.

Le journal La Repubblica rapporte via One Big Soul que le réalisateur s’est récemment rendu dans la Filmoteca de ce lieu saint, créé en 1959 par le pape Jean XXIII et qui comprend plus de 7 000 films, pour projeter son dernier film. Sûrement inspiré par l’ambiance mystique et les confessionnaux, il s’est longuement attardé sur l’importance d’Une Vie cachée, qui raconte l’histoire d’un objecteur de conscience refusant de combattre le Troisième Reich en 1938.

« Franz est un martyr, parce qu’il a choisi d’être fidèle à sa conscience », a-t-il expliqué. « Comme le dit son beau-père dans le film, il vaut mieux être victime d’une injustice que de la perpétuer (…). Même en Autriche, personne ne connaissait cette historie, qui n’a refait surface que dans les années 1970, bien après la mort de Franz. Ce que les nazis lui disent dans le film est arrivé : « Tu vas mourir, ta famille va souffrir mais personne ne le remarquera. » »

Une Vie cachée n’était qu’un prélude à la longue exploration spirituelle qu’entreprend Terrence Malick. Son prochain film, The Last Planet, racontera des épisodes de la vie du Christ à travers des paraboles évangéliques. Mark Rylance aura l’honneur de jouer Satan, aux côtés de Matthias Schoenaerts qui jouera Saint Pierre, et de Géza Röhrig qui incarnera Jésus :

« Il y a quelques jours, nous avons fini de tourner dans le désert de Jordanie. C’est un film international avec une distribution qui réunit des acteurs du Moyen-Orient, une troupe allemande et même des artistes italiens dans le département costumes et scénographie . Maintenant, je retourne au Texas pour monter le film, ce qui prendra au moins un an parce que nous avons beaucoup de matériau. Le montage, c’est mon moment préféré. Il n’y a plus ni pression ni consignes, l’incertitude temporelle du tournage est derrière. »

Des Moissons du ciel au Nouveau Monde en passant The Tree of Life, la foi habite chaque plan de Terrence Malick – la nature qui s’y déchaîne est un alphabet de Dieu, ses héros y cherchant une rédemption à leur péchés.

Les animaux ne sont pas en reste. À travers le regard de Malick, on découvre leur grâce divine. La preuve avec notre supercut en forme de bestaire dans son cinéma :

Image: Copyright Pandora Film Medien GmbH

Tags Assocíes

  • Vatican

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur