CinémaCultureLe magazine
  • News
  • Article
  • 2 min

SUPERCUT : Foot et cinéma

  • TroisCouleurs
  • 2022-10-18

Karim Benzema a remporté le Ballon d'or 2022. Pour fêter cette bonne nouvelle, on sort nos crampons et on va voir sur le terrain comment cinéma et foot jouent ensemble.

Pour être honnête, on avait à la base préparé cette vidéo pour la Coupe du monde 2018. Mais on s'est dit qu'avec cette excellente nouvelle (le Ballon d'or de Benzema), il était temps de la sortir du vestiaire.

L'effervescence dans les gradins, le coup de sifflet qui envoie les hostilités, précédé d'un silence de plomb, les dribbles et les chutes, le goal qui manque le ballon : de tout évidence, le foot est cinégénique. Chez Ken Loach (My Name is Joe), c'est une parenthèse réconciliatrice, une thérapie de groupe pour des êtres malmenés par la misère; chez Clint Eastwood (Invictus), il incarne la grandeur d'une nation qui oublie ses fractures dans le stade, chez Abderrahmane Sissako (Timbuktu), on y joue en plein désert, avant l'arrivée d'un ennemi meurtrier. Il déclenche la passion des anti-héros du Dîner de cons de Francis Weber, du Didier d'Alain Chabat ou encore de la bande de potes du Coeur des hommes de Marc Esposito, histoire de nous rappeler que le sport, c'est un peu comme le cinéma : on y est mieux à plusieurs.

SUPERCUT : Les panoramas chez Jeff Nichols

Lire l'article

Montage : Nicolas Longinotti pour TROISCOULEURS

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur