Cannes 2021CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Article
  • 5 min

Steve McQueen en dit plus sur sa série « Small Axe »

  • Léa André-Sarreau
  • 2020-09-17

Cette série d’anthologie dédiée à George Floyd et au mouvement Black Lives Matter nous plongera dans la vie de plusieurs personnages de la communauté antillaise de Londres.

Après Les Veuves, film de braquage au féminin qui évoquait la lutte des classes, Steve McQueen vient de faire l’ouverture de la 58e édition du festival de New-York pour Lovers Rock. Petit rappel. Après Mangrove, ce film constitue le deuxième opus d’une série de cinq longs-métrages indépendants, regroupée sous le nom de Small Axe. Cette anthologie, qui sera diffusée sur la BBC et Amazon Prime, portera sur la communauté antillaise de Londres, évoquant les tensions sociales, le racisme et l’activisme noir des années 1960 jusqu’au milieu des années 1980. Steve McQueen a d’ailleurs dédié l’intégralité du film à George Floyd, mort des suites d’une intervention policière à Minneapolis dont le sort tragique avait ému le monde entier et soulevé une vague de protestations, notamment initiées par le mouvement Black Lives Matter.

—>>> À LIRE AUSSI : Steve McQueen prépare une série de science-fiction pour Amazon Studios

Dans une interview donnée à Deadline, le réalisateur a donné des éléments d’analyse de cette série engagée. Alors que Mangrove  évoquait le racisme institutionnalisé de la police aux Etats-Unis, à travers l’histoire d’un groupe de militants noirs britanniques jugés pour avoir déclenché une émeute lors d’une manifestation en 1970, Lovers Rock racontera le quotidien d’une bande de jeunes, amoureux de la musique, et écumant les soirées blues au début des années 1980.

Pour Steve McQueen, cette anthologie a une valeur introspective, car elle puise dans des éléments de sa propre histoire, mais également une valeur politique, universelle, puisqu’il s’agit de rendre visible une communauté longtemps oubliée au cinéma : « J’essayais de combler un vide du mieux que je pouvais, sur des films qui auraient dû être faits mais qui ne l’ont pas été et qui ont beaucoup à voir avec mon enfance à Londres. Ce sont des histoires très personnelles sur le Londres que je connais. L’odeur, la nourriture, les vêtements, l’esthétique, le toucher et la sensation de l’époque qui n’a malheureusement pas été représentée parce que les gens n’ont pas eu la chance de faire ces films. »

Malgré la dureté des événements évoqués et son ancrage dans un passé douloureux, Small Axe sera aussi tourné vers des problématiques contemporaines, porté par l’idée d’un progrès à venir, permis par une prise de conscience des erreurs du passé : « Contre toute attente, c’est aussi une célébration, un triomphe. Ce sont des films qui commentent le passé, afin de regarder le présent et le chemin parcouru. Ces films présentent certaines situations, mais ils sont aussi joyeux (…) Regarder le passé, pour commenter le présent. Parfois, nous souhaiterions avoir fait plus de progrès, mais il est certain que nous avons quand même progressé. »

Tags Assocíes

  • Lovers Rock
  • Mangrove
  • Small Axe
  • Steve McQueen

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur