CinémaCultureLe magazine
  • News
  • Article
  • 2 min

QUEER GAZE · « Le début de la représentation pour moi, c'était des posts de dykes d'Arkansas sur Tumblr »

  • Timé Zoppé
  • 2023-01-13

Cette semaine, carte blanche à l’artiste Lou Fauroux, qui a retravaillé pour nous les premières images queer vues à l’adolescence en puisant dans son mémoire de fin d’études autant que dans sa nostalgie des feeds Tumblr.

Queer Gaze est la rubrique de notre journaliste Timé Zoppé sur le cinéma LGBTQ+.

A la rédac, on a découvert l’univers unique de Lou Fauroux lors du premier confinement, en 2020. Son génial This Is How The World Ends, où elle plongeait des Sims dans un futur étrange, avait remporté le prix du meilleur montage de notre concours du court métrage confiné. Intrigué.e.s, on s’était ensuite empressé.e.s de faire son portrait.

QUEER GAZE · « ‘Titanic’, naufrage de mon hétérosexualité »

Lire l'article

L’artiste et vidéaste, dont le travail croise intelligence artificielle, technologies et culture pop, a répondu à notre invitation de carte blanche pour QUEER GAZE avec enthousiasme. Elle nous a expliqué qu’elle a justement interrogé l’existence et la construction des regards queer dans son mémoire de fin d’études à l’ENSAD (Brothel California, sous la direction de Natacha Lesueur, 204 p., 2021) et a tout de suite imaginé une forme originale : « Le début de la représentation pour moi, comme pour beaucoup j'imagine, c'était des posts de dykes d'Arkansas sur Tumblr. J'aimerais bien reprendre ça un peu. »

QUEER GUEST · Paul B. Preciado : « Au cinéma, je m’identifiais aux cailleras, à une forme de masculinité en échec, très surveillée »

Lire l'article

Pour découvrir l’œuvre qu’elle a élaborée pour nous et dont les textes sont repris de son mémoire, il suffit de cliquer ici.

Je suis une femme noire et lesbienne. La seule chose qui pourrait me faire encore plus détester par un Républicain, ce serait de lui envoyer une vidéo de moi dansant sur une pile de chèques de la CAF. » - Wanda Sykes

WhatRemains, exposition personnelle à la Galerie du CROUS, du 9 au 18 février (vernissage le 9 février de 18 à 21h) (commissaire : Mathilda Portoghese)

WhatRemains, à 100% La Villette, du 5 au 23 avril (curatrice : Inès Geoffroy)

© Lou Fauroux

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur