Festival de CannesCinémaCultureGEn.ALe magazine
  • News
  • Article
  • 3 min

Notre guide des films à ne pas manquer cette semaine

  • Trois Couleurs
  • 2022-04-20

En salles dès le 20 avril : le portrait d'un village corse, un docu-fleuve sur des ados madrilènes, les galères d'un apprenti écrivain parisien, et bien d'autres surprises.

LES COUPS DE CŒURS DE LA RÉDAC’

Pour ébranler les fondations patriarcales → MURINA d’Antoneta Alamat Kusijanović

La jeune Julija (Gracija Filipović) vit sur une île croate aux apparences paradisiaques, mais subit l’autorité abusive d’un père qui veut contrôler tous les pans de sa vie. L'arrivée d’un riche étranger (Cliff Curtis) va la pousser à remettre en cause l’emprise familiale… Ce premier film signé Antoneta Alamat Kusijanović, Caméra d’or méritée au dernier Festival de Cannes, ausculte le fonctionnement d’une société sexiste obsédée par l’enrichissement rapide et décrit la prise de conscience d’une héroïne qui se découvre une sensualité.

« Murina » d’Antoneta Alamat Kusijanović : la sensualité d'une île

Lire la critique

Pour rencontrer les habitants de l'île de beauté → I COMETE de Pascal Tagnati

Pour son premier long métrage, présenté à l’ACID en 2021, le comédien et metteur en scène Pascal Tagnati fait du petit village corse de Tolla une scène où se jouent tous les genres de la comédie humaine. La vie d’une communauté s’y raconte le temps d’un été, en touchant du doigt la complexité et les contradictions de ses habitants.

« I Comete » de Pascal Tagnati : douce Corse

Lire la critique

Pour retrouver la ferveur de sa jeunesse → QUI À PART NOUS de Jonás Trueba 

Jouant habilement de l’ambiguïté entre documentaire et fiction, le réalisateur Jonás Trueba (Eva en août) suit l’éducation sentimentale et politique d’un groupe d’adolescents madrilènes, sur cinq ans. En résulte une fresque prodigieuse, entre romanesque et réalité, sur l'élan vital de la jeunesse, ses espoirs et sa maturité.

« Qui à part nous » de Jonás Trueba : jeunesse se passe

Lire la critique

Pour revivre ses galères parisiennes passées→ LE MONDE APRÈS NOUS de Louda Ben Salah-Cazanas

Avec un premier film qui suit les galères parisiennes d’un jeune écrivain, Louda Ben Salah-Cazanas installe l’amour comme seule urgence, d’une voix pleine des émotions du vécu. S’y dit aussi une vérité que boude encore trop le cinéma, celle d’une tranche de la population qui surnage entre deux classes.

« Le Monde après nous » : joyeuse débrouille

Lire l'article

Images (c) 5à7 Films / Tandem Films / Arizona Distribution / Antitalent / RTFeatures

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur