CinémaCultureLe magazine
  • News
  • Article
  • 2 min

Festival International du Film de Marrakech 2022 : découvrez le palmarès

  • TroisCouleurs
  • 2022-11-19

Durant la cérémonie de clôture ce 19 novembre, le jury, présidé par l'Italien Paolo Sorrentino, a décerné l'Étoile d’Or au film "A Tale of Shemroon" du réalisateur iranien Emad Aleebrahim Dehkordi.

Clap de fin pour le Festival International du Film de Marrakech. Après huit jours de liesse et de découvertes cinématographiques, le jury, présidé par l'Italien Paolo Sorrentino et composé d'Oscar Isaac, Tahar Rahim ou encore Diane Kruger, a décerné l'Etoile d'or (le grand prix du festival) au film A Tale of Shemroon du réalisateur iranien Emad Aleebrahim Dehkordi, qui n'a pas encore de date de sortie officielle.

Jim Jarmusch au FIFM : « J’ai toujours été du côté des vampires »

Lire l'entretien

Le prix du jury a été attribué ex-aequo à Alma Viva de la Portugaise Cristèle Alves Meira et à The Blue Caftan de Maryam Touzani, tandis que le prix de la meilleure réalisation a été donné à Thunder de la cinéaste suisse Carmen Jacquier. L'actrice Choi Seung-Yoon a reçu le prix d'interprétation féminine pour son rôle dans Riceboy Sleeps du Canadien Anthony Shim. L'acteur Arswendy Bening Swara a quant à lui été distingué pour son rôle dans Autobiography de l'Indonésien Makbul Mubarak, qui lui a fait remporté le prix d'interprétation masculine.

Masterclasse Julia Ducournau : « Le premier film qu’on voit de Pasolini provoque un séisme, ça nous craque en deux comme la croûte terrestre »

Lire l'article

Quelques chiffres attestent de la réussite de cette édition. D'après le communiqué de presse du festival, plus de 150 000 spectateurs ont assisté aux projections, qui s'élèvent à 124. En recevant un prix honorifique des mains de l'actrice Marion Cotillard, le cinéaste américain James Gray a évoqué la place spéciale que tient le Maroc et Marrakech dans son cœur, avant de lancer un appel touchant aux artistes et réalisateurs : "Nous avons besoins de vous parce que vous ouvrez nos esprits et nous réconfortez."

L'actrice et productrice britannique Tilda Swinton a elle aussi livré un bel éloge du cinéma : "Le cinéma nous montre qui nous sommes, dans notre grande diversité. Il reflète nos désirs, nos failles, nos triomphes et nos rêves. Longue vie au cinéma et à la différence !" Des mots qui clôturent en beauté les festivités.

Vu au Festival international du film de Marrakech : « Ashkal » de Youssef Chebbi

Lire l'article

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur