CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Critique
  • Article
  • 2 min

« Marcher sur l'eau » : un docu édifiant sur la désertification

  • Quentin Grosset
  • 2021-11-05

Après son documentaire "Regard noir" diffusé sur Canal+ en mars, l’actrice Aïssa Maïga signe pour le grand écran ce constat édifiant sur la désertification dans le nord du Niger et insiste sur la charge écologique qui pèse sur les femmes.

En l’espace de deux mois, Marcher sur l’eau est le deuxième documentaire (avec Le Périmètre de Kamsé d’Olivier Zuchuat, sorti fin octobre) à nous alerter sur la sécheresse due au réchauffement climatique en Afrique de l’Ouest – le film de Zuchuat se déroulait, lui, au Burkina Faso. Cette urgence se ressent dans chaque plan que fait Aïssa Maïga du petit village reculé de Tatiste. Sans voix off, laissant parler les villageois, la réalisatrice montre les conséquences concrètes de l’aridité : le fait de devoir économiser de l’eau pour les habitants et le bétail, pour laver les enfants, ou encore pour les ablutions nécessaires à la pratique religieuse…

En choisissant d’explorer la question à travers les yeux de Houlaye, adolescente de 14 ans, elle détaille aussi les effets de la crise climatique sur la jeunesse et sur les femmes. La jeune fille doit faire de longues marches jusqu’aux puits les plus proches, presque secs, pendant que les mères et les éleveurs sont partis vers des espaces plus denses en quête d’un peu d’eau. Mais la vision de Maïga reste porteuse d’espoir lorsqu’elle filme les discussions d’écoliers déjà très concernés par la question du climat, et lors d’une scène de forage qui permet de reverdir un tant soit peu la région.

Marcher sur l’eau d’Aïssa Maïga, Les Films du Losange (1 h 30), sortie le 10 novembre

Image : Copyright Les Films du Losange

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur