Festival de Venise 2022CinémaCultureLe magazine
  • Paradiscope
  • Article
  • 2 min

À voir sur mk2 curiosity : « Les Glaneurs et la glaneuse » d'Agnès Varda

  • Jules Brussel
  • 2022-06-24

À l’aube du XXIe siècle sortait « Les Glaneurs et la glaneuse », film millefeuille d’Agnès Varda : documentaire sur sa réalisatrice, fresque écologique, expérimentation visuelle…

En 1857, Edmond Hédouin peint un groupe de paysanes menacées par un somptueux orage. Ce tableau, Les Glaneuses à Chambaudoin, Agnès Varda l’a filmé dans Les Glaneurs et la Glaneuse. Mais pas n’importe comment : elle le voulait à la lumière du jour. Le tableau s’est retrouvé à l’air libre, dans la cour d’un musée, toile vibrante au contact du vent. Peut-être la plus simple définition de son cinéma : la lumière qui rend visite.

Agnès Varda débarque sur Netflix : dans quel ordre voir les 7 films ?

Lire l'article

Les Glaneurs et la Glaneuse dit beaucoup de Varda : c’est un film autobiographique, un film en miroir de sa pratique cinématographique. Agnès Varda, glaneuse d’images, rend visite aux glaneurs, ramasseurs des choses du monde. Réalisé en 2000 à l’aide d’une petite caméra numérique, le film incarne le rapport à l’altérité de sa réalisatrice. Une familiarité malicieuse, pleine d’audaces enfantines : ses mains devant l’objectif capturant des camions, des cheveux blancs qu’on découvre comme un trésor, une valse de bouchons de bouteille…

L’inventaire d’Agnès Varda

Lire l'article

Agnès Varda à un goût radical pour la rencontre, moyen d’aiguiser un regard engagé et libertaire. Tourné dans le Jura, la Beauce, la Provence, les Pyrénées orientales, Paris et sa banlieue, ce road movie aléatoire trouve refuge dans l’épaisseur de ses sujets : artistes, ferrailleurs, étudiants ou agriculteurs racontent d’où ils viennent et ce qui les anime. C’est simple, et pourtant c’est beaucoup de cinéma qui déborde de ces images DV. Des itinéraires qui se meuvent peu à peu en un plus large panorama, empreint de violence sociale mais toujours gonflé de poésie. Sélectionné en compétition officielle au Festival de Cannes en 2000, le film est aussi traversé par une réflexion profonde sur la vieillesse, qu’aborde alors la réalisatrice en tant qu’individu.

Les Glaneurs et la Glaneuse d’Agnès Varda, du 23 au 30 juin sur mk2curiosity.com, gratuit

RÉCIT : Une journée avec Agnès Varda

Lire l'article

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur