Cannes 2021CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Article
  • 5 min

Le Festival de Locarno décerne ses Pardo aux projets de Lucrecia Martel et Marí Alessandrini

  • Trois Couleurs
  • 2020-08-19

Les projets de Lucrecia Martel et Marí Alessandrini ont été distingués par les jurys de cette édition 2020, qui se tenait du 5 au 15 août aussi bien en salles que virtuellement.

Si la fameuse Piazza Grande, cette place de Locarno où sont projetés les films en plein air, était vide cette année pour répondre aux exigences sanitaires, le festival défricheur a maintenu son édition 2020 coûte que coûte avec un franc succès. Six sections proposant 120 films (des premières internationales et des films ayant marqué l’histoire du festival) étaient proposées et ont réuni 5950 entrées en salles et 320 000 visiteurs sur la plateforme numérique.

Lire aussi : Festival de Locarno 2019 : 5 films vus et aimés

En signe de solidarité avec le secteur culturel durement touché économiquement, le festival de Locarno avait surtout mis en place le projet « Films After Tomorrow » qui avait pour but de soutenir la production de films dont les tournages ont été interrompus suite à la pandémie. Dans ce cadre, des Pardo de 70 000 francs suisses (à peu près 65 000 euros) ont été décernés à deux projets particulièrement stimulants.

Le jury pour la sélection internationale a distingué la réalisatrice argentine Lucrecia Martel (La Femme sans tête, Zama) pour Chocobar, un projet de documentaire politique qui interrogera les causes et répercussions sociétales de l’assassinat en Argentine de l’activiste Javier Chocobar, représentant de la communauté indigène de Chuchagasta, en 2009. Le jury pour la sélection nationale a quant à lui attribué son prix à la Suissesse Marí Alessandrini (Felisa) pour son projet Zahori, tourné sur la steppe de Patagonie, sur l’amitié entre une ado du Tessin en Suisse et un vieil indien Mapuche.

Autre prix remarquable : le Portugais Miguel Gomes (Tabou, Les Mille et une nuits) repart avec 50000 francs suisses (environ 46500 euros) pour Hautes Terres, qui racontera sur la guerre de Canudos à la fin 19e siècle, un conflit entre la République du Brésil et une communauté autonome menée par le chef religieux millénariste Antonio Conselheiro.

Le reste du palmarès est à retrouver sur le site du festival.

Tags Assocíes

  • Chocobar
  • Festival de Locarno
  • Lucrecia Martel
  • Mari Alessandrini
  • Miguel Gomes
  • Zahori

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur