Cannes 2021CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Article
  • 5 min

La productrice Margaret Menegoz nommée présidente par intérim de l’Académie des César

  • Léa André-Sarreau
  • 2020-02-26

Nommée « en application des statuts » de l’association, Margaret Menegoz siégeait en tant que secrétaire générale au bureau  de l’Académie.

Deux semaines après la démission collective du conseil d’administration des César – suite à une série de controverses concernant l’opacité et l’entre-soi de son fonctionnement-, et à deux jours de la cérémonie qui se tiendra le 28 février, les membres de l’ancienne direction se sont réunis ce mercredi pour désigner une présidente par intérim, comme le rapporte l’AFP via 20 Minutes. C’est la productrice Margaret Menegoz qui remplacera provisoirement Alain Terzian, dans l’attente d’une assemblée générale extraordinaire organisée le 20 avril prochain avec les 47 membres de l’association. Il s’agira « d’adopter de nouveaux statuts et remplacer provisoirement les membres démissionnaires du conseil d’administration, dans l’attente de la mise en place d’une gouvernance définitive », a indiqué le président du CNC Dominique Boutonnat, sollicité en tant que médiateur pour accompagner le processus de réforme de la gouvernance.

À LIRE AUSSI >> Démissions aux Césars : comprendre la crise en trois actes

Directrice de la société de production et distribution Les Films du Losange (qui a notamment produit les films de Michael Haneke, Éric Rohmer, ou encore Andrzej Wajda), présidente d’UniFrance de 2003 à 2009, Margaret Menegoz siégeait auparavant comme secrétaire générale au bureau de l’Académie. Une nouvelle assemblée générale se tiendra cet été pour élire un « conseil d’administration dont la composition devra être conforme aux principes de représentativité, de diversité et de parité, garantis par les nouveaux statuts ». Dominique Boutonnat a également précisé que « ce plan de modernisation permettra à la cérémonie des César et aux autres opérations organisées par l’Académie de continuer à jouer leur rôle exceptionnel de mise en valeur de la création cinématographique française ». Rappelons qu’Alain Terzian venait d’annoncer des mesures pour instaurer la parité au sein du collège des votants, qui compte 35% de femmes actuellement – une initiative jugée insuffisante par certaines personnalités du monde du cinéma français.

LÉA ANDRÉ-SARREAU 

Tags Assocíes

  • Académie des Césars
  • cinéma français
  • CNC

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur