Cannes 2021CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Article
  • 5 min

La preuve que William Friedkin n’en a pas fini avec l’exorcisme : son docu The Devil and Father Amorth

  • Trois Couleurs
  • 2018-03-21

friedkin facebook

William Friedkin a marqué l’histoire du cinéma d’horreur avec son chef d’oeuvre infernale L’Exorciste. 45 ans après, il revient aux sources, mais cette fois sous la forme d’un documentaire, intitulé The Devil and Father Amorth. Le film montre des séquences enregistrées en 2016, quand le réalisateur a suivi le père Gabriele Amorth, exorciste officiel de la Diocèse de Rome, dans son neuvième cas de possession démoniaque en Italie, et des interviews avec des psychologues et neurochirurgiens. Selon Friedkin, ceci est un real deal, « différent à tout ce qu’on a pu voir dans les films« . Regardez la BA. Frissons garantis.

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur