CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Article
  • 5 min

Semaine spéciale Abbas Kiarostami sur mk2 Curiosity

  • Léa André-Sarreau
  • 2021-05-20

Cette semaine, on a rendez-vous en terres flamandes avec un drame familial de Felix van Groeningen, Abbas Kiarostami nous expose son art dans 10 on teen, et Jacques Dutronc nous parle de Merci pour le chocolat.

La Merditude des choses de Felix van Groeningen, 2009

Gunther Strobbe, 13 ans, partage le toit de sa grand-mère avec son père et ses trois oncles. Quotidiennement, il baigne dans un climat de beuveries effrénées, de drague éhontée et de glande constante… Tout porte à croire qu’il suivra la même voie. A moins qu’il ne parvienne à se « démerder » de là…

La Merditude des choses, c'est l'histoire d'une jeunesse flamande désoeuvrée, que Felix van Groeningen filme comme écrasée sous un ciel gris qui semble faire office de tombeau. C'est aussi une saga familiale plutôt fataliste qui décrit la misère sociale comme une malédiction qu'on se refile de génération en génération, en essayant de la noyer dans l'alcool.

Malgré le misérabilisme qu'un tel scénario pourrait supposer, ce drame construit sur d'habiles allers-retours entre passé et présent évite toute complaisance. Son humour désespéré et l'aridité de sa mise en scène sont compensés par le regard humaniste d'un réalisateur qui filme ses personnages avec générosité, comme pour leur rendre une dignité que la vie leur a volée.

Tous les films de la semaine sont disponibles sur mk2 curiosity

10 on teen d’Abbas Kiarostami, 2003

Près de 5 ans après la disparition du cinéaste Abbas Kiarostami, le Centre Pompidou et mk2, producteur et distributeur des films du cinéaste en France durant plus de 20 ans, s’associent pour proposer un hommage exceptionnel à l’auteur du Goût de la Cerise (Palme d’or du Festival de Cannes en 1997), du 19 mai au 26 juillet : une exposition et une rétrospective intégrale de ses films. Certains des films du maitre iranien sont également visibles cette semaine sur la plateforme mk2 Curiosity.

Dans 10 on Ten, Abbas Kiarostami nous entraîne au cœur du processus de création de ses films dans ce documentaire en forme de road-trip. A bord de sa voiture, habitacle qu'il transforme en espace scénique, le cinéaste revient sur son film Ten, réalisé en 2001. En 10 chapitres, il en étudie la structure, détaille son approche de la mise en scène, son rapport au scénario et aux acteurs. Sa parole didactique se déploie en longs plans séquences qui forment de véritables leçons de vie et de cinéma.

De ce voyage solitaire et bavard, qui convoque en creux les images d'une filmographie poétique et souvent muette, se dessine l’image d’un cinéaste esthète, persuadé que pour comprendre la beauté du monde, il faut placer son regard à une seule hauteur, celle de l'humilité. Pour compléter le visionnage de ce docu, on vous propose aussi de revoir Deux solutions un problème (1975).

Dans ce court-métrage ludique, Nader rend à l'un de ses ami un cahier dont il a par mégarde déchiré la couverture. Deux solutions s’offrent au malheureux propriétaire : se venger, ou chercher une solution avec son camarade. Prenant pour point de départ une situation banale, Kiarostami détricote habilement le noeud d'un conflit moral universel : faut-il se venger ou réparer ? La violence appelle-t-elle toujours la violence ? Au passage, il démontre son aisance à diriger des enfants, dont il saisit l'étrange rapport au monde, à la fois brutal et naïf.

Abbas Kiarostami vu par Jean-Claude Carrière

Lire l'article

Entretien avec Jacques Dutronc à propos de Merci pour le chocolat, Olivier Raffet

Après la mort de son épouse Lisbeth, dont il a eu un fils, André Polonski, pianiste virtuose, s’est remis avec sa première femme, Mika, dirigeante d’une chocolaterie. Un jour, une jeune pianiste sonne à la porte de la famille. Elle pense être la véritable enfant d’André, échangée à la maternité le jour de sa naissance…

Avec Merci pour le chocolat (2000) Claude Chabrol organise un dangereux jeux de miroir, porté par Isabelle Huppert et Jacques Dutronc. En Suisse, dans l'atmosphère ouatée d'une demeure somptueuse et la sophistication des partitions de musique de Franz Liszt, le cinéaste, grand chef d'orchestre de la cruauté humaine, règle ses comptes à une bourgeoisie hypocrite. Jacques Dutronc en parle mieux que nous - ça tombe bien, on vous propose de revoir un entretien de l'acteur réalisé par Olivier Raffet, dans lequel il évoque le piano et l'art de l'interprétation… Avec sa classe et son flegme habituels.

La programmation disponible du 20 au 27 mai sur mk2 curiosity :

La Merditude des choses de Felix van Groeningen, 2009, 107 min, Belgique, Fiction

10 on teen, Abbas Kiarostami, 2003, 90 min, Iran, Documentaire

Deux solutions un problème, Abbas Kiarostami, 1975, Iran, Fiction

Entretien avec Jacques Dutronc à propos de Merci pour le chocolat, Olivier Raffet, 2000, 32 min, France, Bonus

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur