CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • La Galerie d'Ardee
  • Article
  • 3 min

La Galerie d’Ardee #1  : à la découverte de Maty Biayenda, Hall Haus, Marie Prevot, Théo Yossa et Nubia

  • Ardelène Nguimbi
  • 2021-06-14

Deux fois par mois, Ardee rassemble ici une sélection d’objets, lieux, œuvres et évènements entrepris par de jeunes créatifs français. Une ode à la prochaine génération artistique, digguée avec amour.

1. Jacquard tapestry, 2020/ 2021, par Maty Biayenda

La première œuvre que j’ai choisie est un coup de cœur croisé entre deux stories Instagram. Maty Biayenda (@bbiyanda sur Instagram) est notamment à l’origine du mural de la présentation de collection SS21 du designer Kenneth Ize au Palais de Tokyo l’année dernière. Ce qui a attiré mon attention, c’est sa volonté évidente de mettre en avant culture noire et féminité à travers des peintures (mais pas que !) colorées et vivantes, qui reflètent sa vie. Artiste à suivre !

2. Grand Fauteuil Curry Mango, 2021, par Hall Haus

Si vous n’avez pas encore eu l’occasion de voir le travail de la toute jeune organisation de designers Hall Haus (fondée début 2020 par Abdoulaye Niang, Sammy Bernoussi, Teddy Sanches et Zakari Boukhari), il est encore temps ! Rendez-vous à la boutique de Lafayette Anticipations pour découvrir l'exposition « Curry Mango » et la première pièce de mobilier de Hall Haus (@hall.haus sur Instagram) : le Grand Fauteuil Curry Mango. Ou quand l’incontournable fauteuil Quechua rencontre la célèbre Wassily chair.

: jusqu’au 27 juin, boutique à Rebours, 46 Rue Sainte Croix de la Bretonnerie, 75004 Paris

Image capturée sur l'Instagram de @ARebours

3. The Light Beam Shirt, 2021, par Marie Prevot

Imaginez que le vêtement devienne une toile. Diplômée de l’Institut Français de la Mode en 2020, la jeune créatrice Marie Prevot lance ISRA (@israparis sur Instagram), sa première collection inspirée par son grand-père, artiste peintre né à Kenitra au Maroc en 1939. La chemise à motifs est une pièce emblématique de la collection ; son imprimé reprend la fleur qui figurait sur toutes les toiles qu’il peignait. Les couleurs rejoignent également la palette des pastels (bleu, lila) qu’il a souvent peints.

4. Des Racines et des Rêves, 2021, par Théo Yossa

Alerte ! Kids from Roubaix à suivre. Cette web-série documentaire part à la rencontre de six jeunes artistes roubaisiens issus de la diaspora africaine. Hostée par Théo Yossa (@theoyossa sur Instagram), directeur créatif de Carré bleu, un « organisme social créatif aidant les jeunes talents dans la réalisation de leur projet », la série met en avant des personnalités fortes et permet de questionner et de partager leur ressenti de descendants d’immigrants.

5. Sans titre, 2021, par Nubia

Artiste peintre en devenir, Nubia (@theyarenubia sur Instagram) est aussi un.e véritable porte-parole de la communauté afro queer qui utilise ses plateformes, notamment Instagram, pour parler de non binarité, de féminisme et, surtout, de la cause noire. Mais ses engagements ne transparaissent pas dans ses œuvres qui montrent plutôt l’intérêt de l’artiste pour la spiritualité : Nubia croit beaucoup aux énergies et à la connexion de toutes choses. Ses peintures sont réalisées de manière spontanée, autour d’une couleur ou encore d’un jeu de textures : « Toutes mes œuvres sont très texturées, je trouve ça beau à regarder mais aussi à toucher, pouvoir les sentir vivantes sous mes doigts, les voir d’un total autre point de vue, les yeux fermés. » Vous pouvez découvrir son travail jusqu'au 27 juin 2021 à l'occasion de l'exposition "Les Cellois s'exposent".

"Les Cellois s'exposent", jusqu’au 27 juin aux salons d'exposition de l'Hôtel de Ville, à La Celle Saint Cloud

Le compte Instagram d'Ardee : @ardhizm

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur