CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • La Galerie d'Ardee
  • Article
  • 3 min

La Galerie d’Ardee #5 : à la découverte de Djiby Kebe, Louise Badiane, Brandon Akinotcho

  • Ardelène Nguimbi
  • 2021-10-21

Deux fois par mois, Ardee rassemble ici une sélection d’objets, lieux, œuvres et évènements entrepris par de jeunes créatifs français. Une ode à la prochaine génération artistique, digguée avec amour.

1. Bienvenue à bord (2021) par Djiby Kebe

Extraite de l'exposition Bienvenue à bord organisée par le collectif créatif Air Afrique pour célébrer la création contemporaine, cette photo fait partie d'une série réalisée par Djiby Kébé en duo avec le photographe Jeremy Konko.

Jeune photographe de 21 ans, Djiby est un talent très prometteur. Il maîtrise la balance entre son travail commercial (campagnes de modes, projets de marque…) et ses projets artistiques significatifs avec brio. Il a découvert sa passion pour la photo lors d’un voyage au Mali, capturantson environnement, ses amis et sa communauté locale en les prenant en photo de manière spontanée. 

Il est également l’œil derrière l'objectif de la dernière campagne JJJound x New balance ou en encore les images backstage des défilés de Louis Vuitton. Un travail à la fois authentique et moderne dont on ne se lasse pas.

Son instagram : @djibykb

La Galerie d’Ardee #3 : à la découverte de Sister Morphine, Ibtissame et d'autres jeunes créateurs

Lire l'article

2. Baroque pattern (2021) par Caelon

Attirée par le baroque, la jeune création s’inspire d’un siècle que nous n’avons pas connu. La marque de prêt-à-porter française et non-genrée Caelon a fait le choix d’utiliser le célèbre imprimé de l’époque dans sa toute nouvelle collection  « Drop 2 : Aristocrate ». Le nom est inspiré du mot « caméléon », mais aussi de la faculté de l’espèce à s’adapter à différents environnements tout en maintenant une constance. Caelon créé donc des pièces s’adaptant au  caractère unique de chacun.

Tidjane Tall and Sali Ntumba Yabu Ntita, qui sont à l’origine de Caelon, ont choisi d’explorer cet imprimé baroque sous de nouvelles formes, à travers des pièces handmade : top asymétriques, jupes et ensembles. Le dernier drop « Aristocrate » est une redéfinition de la noblesse et du pouvoir selon Caelon.

Son instagram : @caelon.tm

3. Sans titre (2021) par Louise Badiane

Je pense que vous l’avez compris, ici, on est fan du fait main. Une fois de plus, je vous parle d’une artiste sur laquelle je suis tombée par hasard en scrollant sur les Internet : Louise Badiane, qui a une résidence à l’atelier ARC Paris, une association de céramistes franciliens fondée en mai 2021,  et un atelier collaboratif installé au Pré Saint-Gervais, à la lisière du 19e arrondissement.

L'objet de l’artiste que j'ai choisi de mettre en avant ici est à la fois beau, esthétique et intriguant car polymorphe : ça peut être un vase, un récipient, un cendrier ou encore un vide-poche. Il s’adapte à chaque personnalité. Je vous invite à aller découvrir ses jolis objets en céramiques d’urgence.

Son instagram : @cmoilebigboss @a.r.c.paris

La Galerie d’Ardee #4 : à la découverte de Calixte, Hemma Lange, Ibkki et Basile Bertrand

Lire l'article

4. Le sac Momala (2021) par Brandon Akinotcho

Heureuse de vous présenter le sac Momala, fait main à partir de tissus multicolores tressés et upcyclés.Vendue en quantité limitée, cette pièce est selon la team « upcycling » la plus cool du moment. Chaque design est unique.

Créée par Brandon Akinotcho et basée à Paris, MOMALA fleamarket est une marque qui se dit « multiproduit », c’est-à-dire que la marque propose plusieurs types d’objets tels que des sacs, des vêtements ou encore des meubles.  

Une « MOMALA » est une façon de décrire quelqu’un qui prend soin de toi de manière spontanée, une sorte de figure maternelle voir spirituelle comme une marraine ; pour s’approcher d’une définition du mot MOMALA en français.

Le design des pièces est pensé de manière à mixer esthétisme, créativité et confort.
L’expérience MOMALA fleamarket s’appuie sur la recherche de vêtements et objets en quête d’une énième vie (aussi appelés « deadstocks » dans le jargon), de textile et de matières premières spécifiques permettant de s’adapter à nos besoins.

Son instagram : @momala.fleamarket

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur