CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Paradiscope
  • Article
  • 3 min

Klapisch, Varda, Chaplin : ils sont dans le nouvel épisode de mk2 curiosity

  • Léa André-Sarreau
  • 2021-09-23

Cette semaine, rendez-vous avec Fabrice Luchini en chef d'entreprise perché chez Cédric Klapisch, Agnès Varda partie sur les traces de Jacques Demy, et Charlot transformé en soldat des tranchées.

Riens du tout de Cédric Klapisch (1992, 95’, France)

Deux ans avant Le Péril jeune, film de copains post Mai-68 sur une bande de jeunes lycéens en quête de liberté, Cédric Klapisch réalisait Riens du tout (1992), comédie un brin absurde au kitsch délicieux. Fabrice Luchini, avec son phrasé caractéristique, y interprète le nouveau PDG du magasin « Les Grandes Galeries ». Bien décidé à mettre l'humain au cours de son management, il organise une série d'activités - saut à l'élastique et bivouac à gogo - pour souder son personnel.

Cédric Klapisch orchestre un petit théâtre des passions humaines, tantôt risibles, tantôt touchantes, à l'aide de saynètes au rythme endiablé. On y retrouve son goût pour les gags décalés, les situations cocasses, qui cachent l'air de rien une satire du monde de l'entreprise et de ses rivalités de couloirs. Bonus : les jeunes Jean-Pierre Darroussin, Simon Abkarian et Karin Viard tels que vous ne les avez jamais vus.

Pour voir le film, cliquez ici.

La Chaleur du sein de Jean Boyer (1938, 75', France)

Gilbert Quercy, jeune homme de 18 ans, fils d'un archéologue notoire et coureur de jupons invétéré, vient de faire une tentative de suicide. À l’hôpital, il reçoit la visite de trois femmes, chacune prétendant être sa belle-mère… Tour à tour, elles vont essayer de comprendre son geste et le persuader de rester en vie.

Artisan d'un cinéma familial dit "de qualité", que les enfants terribles de la Nouvelle Vague fustigèrent en leur temps, Jean Boyer signe une comédie classique, dont la sagesse est contrebalancée par l'écriture de ses trois personnages féminins. Arletty, Gabrielle Dorziat et Jeanne Lion campent trois femmes très différentes (mention spéciale à Arletty, garçonne émancipée, cigarette au bec), qui tiennent tête à un paternel (Michel Simon) complètement dépassé par la situation.

Pour voir le film, cliquez ici.

L'Univers de Jacques Demy d'Agnès Varda (1995, 90', France)

"Après avoir fait un film de fiction sur l’enfance de Jacques (Jacquot de Nantes), mon intention a été de faire avec L’Univers de Jacques Demy un documentaire – relativement objectif – sur Jacques Demy, adulte et cinéaste. J’ai recueilli des témoignages et suscité des réactions. J’ai moi-même apporté des souvenirs et des documents sur lui mais j’ai souvent passé le relais à ses amis, à ses proches, aux acteurs et actrices qui ont travaillé avec lui, à des « fans » et à trois demoiselles qui ne l’ont pas connu mais qui circulent naturellement dans son univers.”

Quoi de mieux que laisser la grande Agnès Varda définir elle-même ce docu en forme de voyage nostalgique sur son compagnon, ami, complice de toujours, réalisateur de Peau d'âne et des Demoiselles de Rochefort ? On y croise avec bonheur Jean Marais, Catherine Deneuve, Jacques Perrin, Anouk Aimée, Richard Berry ou encore le regretté Nino Castelnuovo.

Pour voir le film, cliquez ici.

Charlot soldat de Charlie Chaplin (1918, 41', Etats-Unis)

Sous ses airs de clown insouciant, Charlie Chaplin a aussi été une personnalité politique majeure de l’après-guerre, usant du rire pour dénigrer le nazisme et les abus de pouvoir, notamment dans Le Dictateur (1940). Dans ce court-métrage de 1918 composé de plusieurs saynètes caricaturant la vie des soldats dans les tranchées, Charlot est envoyé dans un camp d'entraînement de l'armée américaine, où il fait une piètre recrue. Envoyé sur le front franco-allemand, il expérimente alors l'absurdité de la guerre et finit par trouver réconfort dans son propre rêve... dans lequel il capture le Kaiser.

Pour voir le film, cliquez ici.

Mon cœur de Pauline Bureau (2018, 109', France)

Bouleversée par le combat d'Irène Frachon, pneumologue qui joua un rôle décisif dans le scandale sanitaire du Mediator en tant que lanceuse d'alerte, la metteuse en scène Pauline Bureau est allée à la rencontre des malades et professionnels de la santé concernés pour restituer leurs témoignages dans une pièce poignante.

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur