Festival de CannesCinémaCultureGEn.ALe magazine
  • News
  • Article
  • 3 min

RÈGLE DE TROIS · Julien Magalhães, quel cinéphile êtes-vous ?

  • Joséphine Leroy
  • 2022-06-09

On a découvert Julien Magalhães sur Instagram et on est tombé sous le charme de ses expertises drôles, piquantes et pointues (et de ses chasses aux anachronismes les plus éhontés du ciné). Le consultant en histoire, spécialiste de l’histoire de la mode et chroniqueur de l’émission féministe « Damoiselle » diffusée sur TV5 Monde a répondu à notre questionnaire cinéphile.

3 personnages de fiction qui vous ressemblent ?

J’hésitais entre Voldemort, Bambi et Milou mais je crois que je vais dire Fred, Véra et Scooby-Doo dans Scooby-Doo. Fred pour les jolies couleurs et les cheveux blonds ; Véra parce qu’elle mène l’enquête et qu’elle utilise son savoir à tour de bras. Et en même temps, je suis le chien aussi, parce que rien ne marche jamais comme je veux.

RÈGLE DE TROIS · Salomé Saqué, quelle cinéphile êtes-vous ?

Lire l'article

3 films pour nous rabibocher avec l’époque médiévale ?

Le Décaméron de Pier Paolo Pasolini, parce que c’est un film super ensoleillé, sensuel – ça change de l’image de pudibonderie du Moyen-Âge. Ça se passe en Italie pendant la peste mais c’est très charnel. Le deuxième, c’est Jeanne de Bruno Dumont, pour la beauté de la cathédrale d’Amiens ; la liberté totale du réalisateur dans la reconstitution – il y a des anachronismes mais ça passe très bien ; et aussi pour la musique de Christophe. Puis Les Visiteurs. C’est bourré d’anachronismes mais c’est irrésistible. Et pour moi un film qui mélange chevaliers, rond-point et musique de Era, c’est du jamais vu.

3 films pour nous faire tomber amoureux de la Renaissance ?

Bruegel, le Moulin et la Croix de Lech Majewski. On ne peut pas dire qu’il a un rythme trépidant et il y a un côté un peu cheap avec un espèce d’effet 3D, mais si on arrive à ne pas s’endormir, on peut tomber complètement en transe devant la beauté des images. T’as vraiment l’impression de te balader dans un tableau de Bruegel. Il y a aussi Elizabeth : The Golden Age [second volet d’une fresque consacrée à Elizabeth 1ère d’Angleterre, et réalisée par l’Indien Shekhar Kapur, ndlr], parce que les décors sont grandioses. Il y a une scène où elle est sur son cheval avec son armure, c’est splendide. L’Enfant de Marguerite de Hillerin et Félix Dutilloy-Liégeois. Un film franco-portugais tourné avec une grande économie de moyens, mais justement, il y a un dépouillement dans l’image et dans les costumes qui est très beau. 

Matthieu Longatte, quel cinéphile es-tu ?

Lire l'article

3 costumes, coiffures ou maquillages totalement anachroniques ?

Alors, j’adore le film, mais les cheveux lâchés d’Isabelle Adjani dans La Reine Margot, avec les sourcils circonflexes et le décolleté ouvert jusqu’au nombril… C’est pas possible. Il y a aussi les aisselles épilées de Rose dans Titanic. On est en 1912. La vraie Rose, elle n’aurait pas pu passer chez Bodyminute !  Ça, ça ne passe pas. Et malheureusement – bien malheureusement ! –, le hennin de Valérie Lemercier dans Les Visiteurs. On se trompe de quelques siècles, mais elle est tellement iconique avec que vraiment je ne lui en veux pas.

3 personnages historiques qui mériteraient un biopic épique ?

Beaucoup de « ique » dans cette question ! Jeanne de Belleville, qui était une duchesse de Bretagne au XIVe siècle, très thunée. Son mari s’est fait exécuter un peu injustement par le Roi de France et là elle devient furax total, elle récupère la tête de son époux, liquide ses capitaux, fait construire un bateau et décide de venger son mari. On l’appelait « la Lionne sanglante ».

Il y a aussi Hildegonde-Joseph, une personne qui est née femme au tout début du Moyen-Âge, et qui a pris l’habit d’homme pour suivre son père en Terre sainte sous le nom de « Joseph ». Finalement, il ou elle devient à moitié agent secret, fait passer des messages entre Cologne et Rome, rentre dans les ordres et devient moine jusqu’à la fin de sa vie. C’est un des nombreux exemples de saints transgenres.

Le troisième, c’est Tarrare, un personnage entre le méchant de Marvel et la créature mythologique [qui a vécu au XVIIIe siècle, ndlr]. C’est un mec qui devait avoir 26 ans quand il est mort et c’était quelqu’un qui pouvait avaler des quantités de nourriture ! Des kilos d’organes de taureaux crus, des animaux vivants, du bois, du verre… Il avait constamment faim. C’était un tube en fait. Il sentait très mauvais et il était bête en plus ! On a essayé de l’utiliser comme agent secret pour qu’il transporte des messages dans son ventre, mais il se faisait prendre. On a aussi essayé de le soigner par des cures de vinaigre ou d’œufs, sauf qu’il allait manger dans les hôpitaux les organes, même ceux d’enfants ! Il a disparu à un moment, puis il est réapparu à Versailles, où il est mort d’une tuberculose. C’est mon personnage préféré, vraiment.

⸱ Instagram de Julien Magalhães

Portrait (c) Christopher Barraja

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur