Festival de Venise 2022CinémaCultureLe magazine
  • News
  • Article
  • 2 min

Leos Carax, Joachim Trier... Les hommages à Jean-Luc Godard se multiplient

  • Trois Couleurs
  • 2022-09-13

Le cinéaste franco-suisse, qui laisse derrière lui plus de cent films d'une modernité sidérante, est mort le 13 septembre, à l’âge de 91 ans. Sur les réseaux sociaux, les artistes célèbrent sa liberté et son impertinence.

« RIP Jean-Luc Godard, l'un des cinéastes les plus influents et les plus iconoclastes. Plutôt ironique qu'il ait lui-même vénéré le système de production des studios hollywoodiens, car aucun autre réalisateur n'a peut-être inspiré autant de personnes à prendre une caméra et à commencer à filmer. »

A savoir que Jim Jarmusch dit s'être inspiré d'À bout de souffle pour élaborer son road-movie désolé Stranger Than Paradise, comme nous le rappelle France Inter. Maintenant que c'est dit, le côté underground et rebelle écorché nous apparaît comme une filiation évidente entre les deux cinéastes.

Godard 1960-1968 : Contrebandes à part

Lire l'article

Le réalisateur Jean-Luc Godard est mort à 91 ans

Lire l'article

« L'un des véritables innovateurs du cinéma nous a quittés... avec lui, le dernier de la Nouvelle Vague s'en va... leurs films vivent toujours... plus vivants que jamais... »

« Les médias publient aujourd'hui de nombreuses images de Godard, où l'on peut voir des cigares et des cigarettes. C'est une très bonne idée. Merci Godard. J'ai assisté à la conférence de presse de JLC au @festivaldecannes en 1999, à peu près sûr que c'était en 1999, mon premier Cannes, et j'ai aussi assisté à un autre en 2001 pour Éloge de l'amour. Je ne l'ai jamais oublié, car cela ressemblait à un cours calme, un peu décalé, un cours entre philosophie et cinéma. […] Et cette rencontre, c’était un peu comme voir Elvis en vrai. Merci. »

ARCHIVE : le mariage d'Anna Karina et Jean-Luc Godard

Lire l'article

« Merci monsieur Godard pour avoir élargi les frontières du cinéma. »

Pour finir (en beauté), l'hommage de Leos Carax à JLG dans le numéro que Libération lui consacre, et relayé par le compte 7 Minutes de réflexion : « Je vous salue Godard. Merde (et merci de ne pas reposer en paix.) »

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur