Festival de Venise 2022CinémaCultureLe magazine
  • Paradiscope
  • Article
  • 3 min

Jean Grémillon, Bahman Ghobadi, Mike Mills : ils sont dans le nouvel épisode de mk2 curiosity

  • Trois Couleurs
  • 2022-01-20

Cette semaine, Jean Gabin nous fait naviguer en mer, on survole Beyrouth avec Hadjithomas et Khalil Joreige, on parcourt la frontière irano-irakienne à dos de cheval avec Bahman Ghobadi et on revisite le cinéma de Mike Mills.

Remorques de Jean Gremillon (1941, 84', France)

André Laurent, capitaine du remorqueur Le Cyclone (Jean Gabin), est appelé en urgence pour secourir les passagers d’un cargo, dont Catherine (Michèle Morgan), la femme du commandant. Alors que sa femme (Madeleine Laurent) lui dissimule sa maladie et le supplie de prendre sa retraite, André tombe follement amoureux de Catherine, avec laquelle il débute une liaison…

Adapté du roman éponyme de Roger Vercel, ce bijou du réalisme poétique, tourné sur les côtes de Brest et de Guissény, étonne par sa capacité à synthétiser harmonieusement des imaginaires mythologiques et esthétiques composites. Grand plasticien, inspiré par les ports normands, Jean Grémillon filme l’appareillage du Cyclone comme une bataille épique et avec une modernité percutante.

Sans oublier les dialogues presque musicaux de Jacques Prévert, qui donnent à ce drame très simple une dimension romantique déchirante.

Pour voir le film, cliquez ici.

« Remorques » de Jean Grémillon

Lire la critique

Un temps pour l’ivresse des chevaux de Bahman Ghobadi (Iran, 80’, 2000)

Au Kurdistan iranien, tout près de la frontière avec l’Irak, les enfants d’une même famille vivent en subvenant seuls à leurs besoins. Le benjamin souffre d’une maladie grave. Sa sœur accepte de se marier avec un Irakien prêt à les aider financièrement...

Cinéaste iranien très engagé, Bahman Ghobadi débute sa carrière comme assistant sur Le vent nous emportera du célèbre réalisateur Abbas Kiarostami. Dans ce premier film qui traite avec force et audace du conflit kurde, Ghobadi renoue avec les principes du néoréalisme. Avec endurance, dans un style épuré, le cinéaste embrasse la grandeur d'un peuple à bout de souffle. Il remporta le prix de la Caméra d’or au festival de Cannes en 2000.

Pour voir le film, cliquez ici.

Abbas Kiarostami, libre jeu

Lire l'article

En attendant les barbares de Joana Hadjithomas & Khalil Joreige (4, 2013, France)

Pour fêter la sortie en salles (19 janvier 2022) de leur dernier film Memory Box, mk2 Curiosity vous propose de découvrir un court-métrage du duo Joana Hadjithomas et Khalil Joreige.

Cette œuvre vidéo fait partie de l'ensemble I Stared at Beauty So Much, pour lequel ces artistes ont reçu le prix Marcel Duchamp en 2017. Ils ont fait le choix d'un poème de Constantin Cavafy, Waiting for the Barbarians, récité par l'architecte Bernard Khoury, pour accompagner cette vidéo composée de plus d'une cinquantaine de photos panoramiques de Beyrouth prises à des temporalités différentes et auxquelles ils infusent une vie, un scintillement, une pulsation par la vidéo. 

Pour voir le film, cliquez ici.

Interview avec Mike Mills à propos de Beginners (2011, 19, Etats-Unis)

À l’occasion de la sortie prochaine de son dernier long métrage Nos âmes d’enfants (pour lequel le cinéaste nous a accordé une interview à lire ci-dessous), mk2 Curiosity diffuse cet entretien du réalisateur Mike Mills, fabriqué à l’époque de la sortie de son film Beginners (2011), comédie romantique sur le divan et portrait d’un père métamorphosé au seuil de la mort, avec Ewan McGregor, Mélanie Laurent et Christopher Plummer.

Nos âmes d'enfants sortira le 26 janvier.

Pour voir le film, cliquez ici.

Mike Mills : « On est tous façonnés par des versions plus jeunes de nous »

Lire l'interview

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur