Festival de Venise 2022CinémaCultureLe magazine
  • News
  • Article
  • 4 min

Notre guide des films à ne pas manquer cette semaine

  • Cannelle Anglade
  • 2022-03-08

En salles dès le 9 mars : un drame japonais sur l'émancipation d'une femme au foyer, un docu de Laure Portier sur son frère avide de liberté, une histoire d'amour naissante entre deux adolescentes, une révolution bulgare, et bien d'autres pépites.

Pour abattre les fondations du patriarcat → The Housewife de Yukiko Mishima

Yukiko Mishima signe le récit d’émancipation d’une femme au foyer qui se détache de sa famille. Avec minutie, elle retrace le lent chemin de Toko (Kaho) vers l’épanouissement. Adaptation d’un roman de Rio Shimamoto, lui-même transposation moderne d’une pièce d’Ibsen, le récit suit cette trentenaire, qui progressivement se débarrasse de la culpabilité qui la ronge en s’affranchissant d’une cellule familiale trop pudique qui la contraint.

« The Housewife » de Yukiko Mishima : une puissante charge contre le patriarcat

Lire la critique

Pour faire une virée à moto dans la nuit → Soy Libre de Laure Portier

Dans Soy Libre, présenté à l’ACID lors du dernier Festival de Cannes, Laure Portier reste fidèle à son envie primaire : filmer les gens qu’elle aime. Entre les Deux-Sèvres, l’Espagne et l’Amérique latine, elle pose sa caméra légère sur son frère Arnaud, jeune homme impulsif, indépendant, rebelle. L’image que Portier en retient ? Un scooter fonçant dans la nuit, comme une intense métaphore filée de ce portrait touchant qui carbure à vive allure.

Pour réveiller votre sororité → Women Do Cry de Mina Mileva et Vesela Kazakova

Elles sont mères, filles, voire les deux. Au quotidien, ces femmes bulgares se démènent pour exister, être respectées, s’en sortir. Deux réalisatrices dépourvues d’illusions mais remplies de rage racontent leur combat, dans cette comédie dramatique remuante qui donne envie de se retrousser les manches. Dans une Bulgarie en proie aux discriminations sexistes répétées et aux débats houleux sur le genre, la sororité semble être leur seul salut.

« Women Do Cry » de Mina Mileva et Vesela Kazakova : un drame bulgare explosif

Lire la critique

Pour appréhender l’enfance autrement Petite Nature de Samuel Theis

Après Party Girl, Samuel Theis s’empare d’un sujet périlleux : le désir d’un enfant pour son prof adulte. Il y poursuit son geste autobiographique et impressionne par la subtilité avec laquelle il aborde ce sujet de société. Sans aucune ambiguïté morale, le réalisateur suit le parcours de Johnny (Aliocha Reinert), 10 ans, perdu face aux sentiments qu’il éprouve pour Adamski (Antoine Reinartz), son instituteur.

« Petite nature » de Samuel Theis : un récit d'apprentissage fascinant et délicat

Lire la critique

Pour combattre les tabous en tombant amoureux → Les Meilleures de Marion Desseigne-Ravel

Le premier long métrage de Marion Desseigne-Ravel nous conte l’histoire d’amour en apparence impossible entre Nedjma (Lina El Arabi) et Zina (Esther Rollande), deux adolescentes vivant dans un quartier populaire. Mêlant colère, frustration et romantisme débordant, elle filme le portrait de cet amour naissant, déjà compromis par le contexte oppressant des bandes et des cités. Un récit rafraichissant qui nous appelle à anéantir les murs des préjugés.

« Les Meilleures » de Marion Desseigne-Ravel : briseuses de tabous

Lire la critique

EN SALLES ÉGALEMENT

La Mif de Frédéric Baillif

Portraits croisés de jeunes filles cabossées dans un foyer en Suisse… La structure en chapitres est un peu fastidieuse, mais le film tire sa puissance de ses actrices, impressionnantes.

Goliath de Frédéric Tellier

Une prof de sport militant contre les pesticides, un avocat en droit environnemental et un lobbyiste voient leurs destins se croiser après un drame. Un film enquête prenant.

Théo et les métamorphoses de Damien Odoul

Avec drôlerie et mystère, Damien Odoul nous plonge dans la psyché de Théo, jeune homme atteint de trisomie 21, qui vit avec son père dans la forêt.

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur