Festival de CannesCinémaCultureGEn.ALe magazine
  • News
  • Article
  • 4 min

FLASHBACK : « E. T. L’extra-terrestre » fête ses 40 ans

  • Damien Leblanc
  • 2022-05-16

Quarante ans après sa première mondiale au Festival de Cannes, le déchirant film de science-fiction de Steven Spielberg continue à inspirer la culture populaire. On en parle avec le cocréateur de la série française « OVNI(s) ».

Avant de sortir dans les salles américaines, E. T. L’extra-terrestre fut montré en avant-première mondiale fin mai 1982 au Festival de Cannes. Une belle exposition pour ce film de science-fiction qui raconte la naissance de l’amitié entre un jeune garçon, Elliott (Henry Thomas), et un extraterrestre qui a été oublié sur Terre.

« E. T. fait partie de ces films que j’associe au plaisir de la cassette vidéo », confie Martin Douaire, co­créateur avec Clémence Dargent d’OVNI(s), excellente série Canal+ qui adresse plusieurs clins d’œil au film de Steven Spielberg. « C’est impressionnant de voir tout ce qu’on peut imprimer dans E. T. à différents âges : la scène finale d’adieu nous bouleverse autant quand on est petit qu’à l’âge adulte, où on a l’impression en la regardant de dire au revoir à son enfance. Le film parle de connexion, de symbiose mentale entre deux êtres, d’amour universel et des deuils nécessaires à faire. »

Clémence Dargent et Martin Douaire : « OVNI(s)» ressemble à un joyeux atelier et à un laboratoire fantaisiste »

Lire l'entretien croisé

En vidéo : Steven Spielberg et le pouvoir du toucher

Lire l'article

OVNI(s) allait jusqu’à mettre en scène dans la saison 1 – qui se déroule en 1978 – une rencontre entre son héros, Didier Mathure (Melvil Poupaud), et le jeune Steven Spielberg (Paul Spera), qui visite la France et y a soudain l’idée d’E. T. « Spielberg a trouvé sa place dans la série. Le modèle pour la saison 1 était ainsi Rencontres du troisième type, qui joue sur l’inquiétude de la rencontre avec les aliens. Ça nous semblait intéressant de partir de cette paranoïa pour arriver ensuite à E. T., qui fut un des premiers films à montrer une amitié simple avec un extraterrestre. C’était un peu gonflé et insolent sur le papier de réinventer la genèse d’E. T. mais l’épisode fonctionne, notamment grâce à la drôlerie amenée par le réalisateur Antony Cordier. »

Même si Martin Douaire n’était pas né à la sortie d’E. T., il en parle avec une affection infinie, signe de l’émotion intergénérationnelle suscitée par ce qui reste à ce jour le plus gros succès de Steven Spielberg en France.

Le Festival de Cannes se tient cette année du 17 au 28 mai 2022. Tous nos articles sur l’événement sont à suivre ici.

Illustration : © Sun Bai pour TROISCOULEURS

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur