Cannes 2021CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Article
  • 5 min

FLASH-BACK: L’Armée des ombres de Jean-Pierre Melville

  • Damien Leblanc
  • 2019-09-11

Considéré comme le plus grand film français sur la Résistance, le drame funèbre de Jean-Pierre Melville a déjà 50 ans. Et a parcouru bien du chemin depuis sa sortie houleuse dans la France post-1968.

Sorti le 12 septembre 1969 en France, L’Armée des ombres est le troisième film de Jean-Pierre Melville consacré à l’Occupation, après Le Silence de la mer et Léon Morin. Prêtre. «La guerre et la Résistance, c’est la jeunesse de Melville, le moment où il s’est révélé à lui-même», explique Bertrand Tessier, auteur de Jean-Pierre Melville. Le solitaire (Fayard, 2017). Cette adaptation du roman éponyme de Joseph Kessel suit les pas de Philippe Gerbier (Lino Ventura), ingénieur arrêté en 1942 pour «pensées gaullistes » avant d’échapper aux griffes de la Gestapo pour rejoindre à Marseille le réseau de résistance qu’il dirige. « Le film se défie du réalisme ; d’un événement historique que Melville a intimement vécu, il fait une tragédie onirique sur la condition humaine. On est proche de Shakespeare. » L’accueil fut pourtant mitigé. « Un an après Mai-68, la France était très clivée. Beaucoup détestaient le général de Gaulle, qui venait de quitter la présidence de la République. Le film passa pour un tract gaulliste, notamment à cause de la scène décriée d’apparition à Londres de Charles de Gaulle. »

Le lyrisme de l’œuvre, sublimée par la photographie de Pierre Lhomme et la musique d’Éric Demarsan, demeure aujourd’hui intact. « Le casting est exceptionnel : Simone Signoret, Paul Meurisse, Jean-Pierre Cassel. Et Lino Ventura, à qui Melville n’adressa pas la parole du tournage. Le réalisateur, en grand manipulateur, a su tirer profit de cette brouille qui renforça le côté “bête traquée” du héros. » La tardive carrière américaine du film est également notable. «À cause des polémiques en France, il n’y eut pas de sortie aux États-Unis avant 2006. Ce fut un triomphe, et L’Armée des ombres a été élu film de l’année par plusieurs critiques américains. Il aurait même pu gagner l’Oscar du meilleur film étranger en 2007, mais la France a proposé cette année-là Fauteuils d’orchestre de Danièle Thompson. Cela aurait sans doute fait mauvais effet que le meilleur film français de 2006 date de 1969. »

Damien Leblanc

Illustration : Anna Wanda Gogusey

Tags Assocíes

  • décryptage
  • flash-back
  • Jean-Pierre Melville

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur