CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Article
  • 5 min

Entre musique expérimentale, pop lo-fi, punk psyché, cold wave… Le festival MOFO 2018 va nous emmener loin, très loin

  • Trois Couleurs
  • 2018-01-03

Comme on est résolus à ne se laisser gagner ni par le froid, ni par la déprime post-nouvel an, on a trouvé le spot parfait pour nous requinquer : le festival MOFO 2018, mini-temple de la musique indé, qui ouvrira ses portes entre le 18 et le 20 janvier dans l’espace Mains d’Œuvres, à Saint-Ouen (4000 m2 !). Pour les plus teufeurs, les festivités commenceront donc jeudi, avec notamment le groupe Limousine, qui produit des variations autour de l’univers somnambulique des films et des duos compo-réalisation tels que John Lurie-Jim Jarmusch ou Badalamenti-Lynch. Le groupe s’inspire aussi des traversées désertiques d’un musicien comme Ry Cooder (Paris Texas de Win Wenders) ou bien Neil Young (Dead Man de Jim Jarmush). Forcément, ça parle à nos petits cœurs cinéphiles. Vendredi, on aura droit à des embarcations cosmiques (Camera), du post-punk vénère (Poison Point) ou bien de la techno industrielle façon rave partie des 90’s (Tropical Horses x Teknomom). Toujours pas épuisé ? Rebelote samedi, avec du son lo-fi sorti de synthétiseurs 70’s (Dollkraut) ou la musique de club teintée de psychédélisme (DBFC). On pourra terminer sur une note tout aussi prenante et originale, avec Rizan Said, le « roi du clavier », qui revisite les musiques traditionnelles kurde, puis syrienne façon électro. Vous voyez bien que la fête continue ! Plus d’infos ici et une playlist ici :

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur