Cannes 2021CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Article
  • 5 min

En vidéo, le lien entre les héroïnes d’Andrea Arnold et leur environnement

  • Trois Couleurs
  • 2017-03-29

Les personnages féminins qu’Andrea Arnold met en scène font parfois face à un certain isolement. À quoi le voit-on ? Entre autres dans le rapport entre ces personnages et les paysages qui les entourent. C’est ce sur quoi s’appuie cette vidéo, créée par Jessica McGoff et publiée par Fandor.  Ainsi, dans Red Road (2006), Katie, opératrice pour une société de vidéosurveillance, est socialement écartée, alors même qu’elle vit dans un cadre citadin. Étrangère à ce monde peuplé de gens qu’elle observe à longueur de journée, elle tombe dans un voyeurisme presque addictif. Dans Fish Tank (2009), c’est de Mia dont il s’agit, une ado de 15 ans perturbée par l’arrivée d’un nouveau beau-père. Ici, la réalisatrice implante un décor plutôt industriel et use de stratégies visuelles pour faire sentir qu’elle se sent enfermée.

 

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur