Cannes 2021CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • News
  • Article

On y était : « Dune » de Denis Villeneuve au mk2 Bibliothèque

  • Trois Couleurs
  • 2021-09-15

Verdict des spectateurs : l'ampleur et la minutie de cette fresque sur fond de guerres intergalactiques mérite amplement d'en faire l'expérience en salles.

A l'écran, des étendues de sable infinies, des tempêtes titanesques et un horizon rougeoyant. L'atmosphère stupéfiante du Dune de Denis Villeneuve ne met que quelques secondes à s'installer une fois les lumières éteintes - et elle contraste avec la grisaille de ce mercredi matin pluvieux. Il est 8 heures devant le mk2 Bibliothèque, où l'on est venu assister, avec quelques autres spectateurs tombés du lit, à la première séance de cette adaptation très attendue.

5 raisons de voir « Dune » au ciné (et pas sur son canapé)

Lire l'article

Après deux années de rebondissements (des sorties annulées ou reportées par la pandémie, puis la polémique autour de sa diffusion - aux Etats-Unis, il sortira simultanément au cinéma et sur la plateforme HBO Max), l'épopée SF de Denis Villeneuve débarque enfin dans les salles obscures.

Avec en ligne de mire, un gros challenge : briser la malédiction autour du roman-fleuve de Frank Herbert, réputé impossible à porter à l’écran - David Lynch, Alejandro Jodo­rowsky et John Harrison en savent quelque chose.

Vu à Venise : « Dune », le space opera épique de Denis Villeneuve

Lire l'article

Histoire de mettre toutes les chances de son côté, et de se réapproprier avec panache ce récit tentaculaire à la Game of Thrones, Denis Villeneuve a fait appel à des visages bien connus - Timothée Chalamet, Oscar Isaac, Rebecca Ferguson, Josh Brolin, Zendaya, Jason Momoa, Javier Bardem et Charlotte Rampling. Pourtant, nul sentiment de familiarité ennuyeuse avec ce casting balisé.

Filmés comme des héros pris dans un engrenage tragique - une guerre inévitable entre le peuple autochtone de la planète Arrakis et les Harkonnens, guerriers barbares qui exploitent leur mine d’épice -, ces stars sont méconnaissables. Denis Villeneuve les appréhende tantôt comme des pions engloutis par des décors graphiques et froids, tantôt comme des silhouettes faisant corps avec leur environnement. Et c'est là tout l'enjeu philosophique du film : vivre avec ou contre une nature qui n'a que faire des êtres humains.

« Dune » de Denis Villeneuve : pourquoi cette adaptation est enfin la bonne

Lire l'article

"C'est d'abord pour les acteurs que je voulais voir le film", avoue Simon, 22 ans, qui s'est finalement laissé davantage séduire par l'intrigue, traversée par un sous-texte politique sur l'asservissement des peuples et la recherche démesurée de contrôle sur les richesses naturelles. "On sent que le réalisateur a de l'ambition, chaque couleur et déplacement est calculé, ça donne le sentiment d'un récit vraiment accompli. Mais on sent aussi que tout ça n'est qu'un prélude pour un second opus qui va sûrement aller encore plus loin.

Damien, lui, est un aficionado du roman original, dont il a dévoré tous les tomes. "Franchement, énorme pression pour le réalisateur, et c'est plutôt un coup de maître. Il a vraiment réussi à rendre accessible un univers complexe, pas forcément évident à synthétiser à l'image et en aussi peu de temps. J'espère que ça donnera aux gens l'envie de se replonger dans la mythologie de Frank Herbert."

Dune » de Denis Villeneuve : ce qu'en pensent les critiques sur Twitter

Lire l'article

Denis Villeneuve a beaucoup insisté sur la nécessité de voir Dune sur grand écran. Et effectivement, son ampleur - les scènes de vaisseaux émergeant de l'eau tel le monstre du Loch Ness sont de véritables tableaux -, son travail d'orfèvre sur la gamme chromatique et sa lenteur contemplative à rebours d'un Star Wars pressé en font une expérience immersive qui ne trouve son sens qu'à l'abris du dehors, dans l'obscurité d'une salle où tous les sens sont en alerte.

5 raisons de voir « Dune » au ciné (et pas sur son canapé)

Lire l'article

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur