Cannes 2024CinémaPETIT ÉCRANCultureQUEER GAZEDIVINE GANGI.A. QUOI ?Le magazine
  • PETIT ÉCRAN
  • Critique
  • Article
  • 2 min

PETIT ÉCRAN · « D'argent et de sang » de Xavier Giannoli

  • Margaux Baralon
  • 2023-10-13

Cette grande fresque signée Xavier Giannoli s’inspire d’un livre-enquête du journaliste d’investigation Fabrice Arfi pour broder une fiction autour de la fraude à la taxe carbone. Maîtrisée de bout en bout, servie par une distribution impeccable, la série est aussi une réflexion sur l’art de la duplicité.

Pourquoi les êtres mentent-ils ? Cette question irrigue la filmographie de Xavier Giannoli, passionné par les escrocs (À l’origine, 2009), les hypocrisies collectives (Marguerite, 2015), les affabulateurs (Illusions perdues, 2021). Il est logique que, pour D’argent et de sang, sa première série, le réalisateur s’intéresse à l’une de ces arnaques tentaculaires comme seul le monde des affaires peut en produire : la fraude à la TVA sur la taxe carbone opérée, entre 2008 et 2009, par des magouilleurs franco-israéliens. En bon dramaturge, Giannoli infiltre une intrigue complexe par le biais des personnages : Simon Weynachter, inspecteur des douanes rigide (Vincent Lindon) ; Alain Fitoussi, malfrat tunisien de Belleville (Ramzy Bedia) ; Jérôme Attias, nouveau riche par alliance déterminé à devenir millionnaire (Niels Schneider).

« Illusions perdues » : euphorie balzacienne

Lire la critique

Ce monde pas si beau se livre à un jeu pas si petit du chat et de la souris, plus semblable à une partie d’échecs qu’à une traque. Car ce n’est pas le suspense d’une enquête policière qui intéresse Giannoli, mais ce qui meut les hommes. Ce désir dévorant de revanche sociale, cette nécessité de panser les blessures, cet ennui, parfois, qui pousse les joueurs de poker à perdre plutôt qu’à gagner. Sans témoigne de la moindre fascination pour ces escrocs, le réalisateur brouille la frontière entre eux et l’inspecteur qui leur court après. Tous doivent combler des manques, trouver l’alternative au désenchantement et apprendre à vivre avec un système libéral sans queue ni tête, qu’il est plus facile de battre à son propre jeu que de contester.

sur Canal +

Image Copyright Curiosa Films

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur