Cannes 2021CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Article
  • 2 min

« Médecin de nuit » : le spleen de Paris

  • Jonathan Trullard
  • 2021-06-14

Elie Wajeman peint un tableau de la nuit parisienne à travers la bascule existentielle d’un médecin soignant les toxicos et impliqué dans un trafic de Subutex. Vincent Macaigne est méconnaissable dans ce rôle entre ombre et lumière.

Il y a des cinéastes que l’on reconnaît à leurs couleurs. Elie Wajeman est de ceux-ci. Son troisième long-métrage, Médecin de nuit, démarre comme Alyah, son premier : ciel gris parisien sur décor laiteux, la ville s’enfonce dans le bleu de la nuit. Saphir, cobalt, Klein, celle-ci aura tous les pigments, magnifiée de bout en bout par les flous, flares et bokehs.

Entièrement nocturne, ce film saisit la traversée de la ville interlope d’un médecin parisien. Dans sa Volvo, Mikaël (Vincent Macaigne) est au volant d’une vie qui part à vau-l’eau, en perdition sentimentale entre sa femme et sa maîtresse, et entraîné par son cousin pharmacien (Pio Marmaï) dans un dangereux trafic d’ordonnances de Subutex.

Chaîne en or, cheveux gominés et blouson noir, Macaigne étonne dans ce rôle de bon samaritain patibulaire au chevet des abandonnés des quartiers difficiles, des toxicos et des dépressifs – des marginaux qui ont toujours été dans le champ de caméra du réalisateur des Anarchistes. Et c’est là la force du film : l’interprétation contrastée de Macaigne.

Vincent Macaigne, quel cinéphile es-tu ?

Lire notre article

Physiquement transformé, loin de ses rôles habituels de gentil indécis, l’acteur apparaît plus noir, plus trouble, et brille dans ce registre nouveau. Mais ses yeux trahissent sa mélancolie naturelle, celle que l’on connaît, et qui transmet ici un malaise existentiel. Le film est une déclaration d’amour à la nuit, à ces heures qui échappent à la productivité, où les solitudes sont exacerbées et les rencontres, plus sincères. Un voyage teinté de spleen.

Médecin de nuit d’Élie Wajeman, Diaphana (1 h 22), sortie le 16 juin

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur