Cannes 2024CinémaPETIT ÉCRANCultureQUEER GAZEDIVINE GANGI.A. QUOI ?Le magazine
  • Critique
  • Article
  • 5 min

CANNES 2024 · « Santosh » de Sandhya Suri : enquête sur un féminicide

  • Damien Leblanc
  • 2024-05-24

[CRITIQUE] Premier long métrage de fiction de Sandhya Suri, « Santosh » raconte les débuts comme policière d’une veuve indienne qui découvre la violence et le sexisme de la profession. Sous forme de thriller immersif, la réalisatrice réussit un estomaquant brûlot politique.

Jusqu’ici réalisatrice de documentaires, Sandhya Suri est propulsée dans la section Un Certain Regard pour son premier long métrage de fiction, qui prend des airs de thriller d’émancipation féminine. Dans une région rurale du nord de l’Inde, Santosh (excellente Shahana Goswami), jeune femme de 28 ans dont le mari policier vient de mourir en tentant de contenir des émeutes, découvre l'existence d’un programme gouvernemental de « nomination compassionnelle » qui permet à la veuve d’hériter du poste d’agent de police qu’occupait son mari. Formée sur le tas, Santosh est prise sous l’aile d’une inspectrice expérimentée nommée Sharma (Sunita Rajwar). Ensemble, elles vont plonger dans une perturbante enquête sur la mort d’une adolescente de caste inférieure, qui a été violée et jetée dans un puits.

Sandhy Suri cultive une veine réaliste qui captive par sa minutieuse mise en scène de l’espace. S’étant entretenue avec plusieurs veuves de gardiens de la paix propulsées policières, la cinéaste réussit son auscultation d’un univers où la corruption et les brutales inégalités entre castes règnent puissamment. Rivé à sa protagoniste qui se débat dans un système machiste, le film excelle à valoriser une héroïne constamment regardée avec défiance ou désir par les mâles qui l’entourent. Mais le film parvient surtout à montrer comment une enquête pour féminicide va s’avérer bâclée et manipulée de l’intérieur.

Sur fond de colère populaire, ce polar cinglant nous emmène jusqu’au bout d’une tragédie qui fait sortir sa protagoniste du déni et de l’aveuglement. Et cette peinture d’un monde moralement trouble de détricoter les clichés du genre pour affirmer la nécessité de combattre un chaos systémique.

Santosh de Sandhya Suri (2h, Haut et Cout), sortie le 17 juillet 2024

Le Festival de Cannes se tiendra cette année du 14 au 25 mai 2024. Tous nos articles sur l’événement sont à suivre ici.

Image : © Taha Ahmad

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur