CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Article
  • 5 min

« Le Taureau par les cornes » de Morvandiau

  • Léa André-Sarreau
  • 2020-04-01

Il y aura toujours un lien entre l’album de famille et l’album de bande dessinée: celui d’une histoire personnelle enfermée dans des cases, des images, que l’on fait défiler en même temps qu’on déroule le récit. Le quasi-format italien de la dernière bande dessinée de Morvandiau a des airs d’album photos. Après D’Algérie, son autre ouvrage autobiographique, Le Taureau par les cornes nous emmène à Rennes, où vit l’auteur et où, en un même souvenir, il mêle la maladie de sa mère et la naissance prématurée de son fils, Émile, porteur de trisomie. Entre la lente dégénérescence de sa mère et l’apprentissage de son nouveau rôle de père, Morvandiau tisse un récit par fragments, en montage, dans lequel son enfance et l’histoire de sa mère rencontrent l’intensité vive d’un présent qu’il faut apprendre à surmonter : abandonner celle qui nous a donné la vie et épauler celui qui vient de naître. Dans un noir et blanc léger, presque tendre, qui nous rappelle les plus beaux albums de la maison d’édition Ego Comme X, l’auteur signe ici un livre essentiel. 

Le Taureau par les cornes de Morvandiau (L’Association, 152 p.)

Tags Assocíes

  • bande-dessinée
  • Le taureau par les cornes

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur